Faits DiversFaits divers.

ALÈS : LE QUARTIER DE ROCHEBELLE VICTIME D’UNE VAGUE D’INCENDIES SUITE À L’INTERPELLATION D’UN TENANCIER

Le quartier de Rochebelle à Alès est le témoin de ce que l'on pourrait qualifier d'une rébellion massive. Depuis une semaine, un groupe de personnes, encore non-identifiées, exprimeraient leur colère en mettant le feu à des voitures, des Algecos sur des chantiers ou encore des containers-poubelles. Une vague d'incendies qui selon la police, serait une réponse à l'interpellation mouvementée du tenancier du bar alésien "Le Sagittaire" par les policiers de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) dans la nuit de mardi à mercredi 11 janvier.

Rappel des faits. Cette nuit-là, les agents de la BAC qui tentaient d’interpeller le consommateur de produit stupéfiant en ont été empêchés par le gérant de l’établissement, âgé d'une quarantaine d'années qui, de son côté, a essayé de mettre dehors les policiers en exercice. D'après la police, en plus de la violence de ses gestes, des insultes ont été proférées par le tenancier qui a ainsi été placé en garde à vue pour "outrages et rébellion" à l’endroit des forces de l’ordre. Entendu par les policiers, l'homme aurait reconnu être lui-même un consommateur de stupéfiants.

Le lendemain du placement en garde à vue du tenancier, lors d'une perquisition, le "chien policier" avait marqué un emplacement dans l'arrière-boutique du bar, qui aurait vraisemblablement servis de cachette pour entreposer des produits stupéfiants.

Remis en liberté suite à sa garde à vue, l'homme sera jugé par le tribunal correctionnel d’Alès le 2 mars prochain, et risque par ailleurs une fermeture administrative qui pourrait s’étendre de 15 jours à deux mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité