ActualitésPolémique.

ALAIN FABRE-PUJOL : « QUEL INTERÊT D’UNE GARE TGV À MANDUEL ? »

Depuis une semaine, chacun y va de son petit commentaire sur le sujet de la création d'une gare entre Manduel et Redessan. Cette gare, un projet en marge du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier, dont le coût avoisine lmes 95 M€ ( 1/3 financé par l’État, 1/3  par les collectivités territoriales (Conseil régional Languedoc-Roussillon, Montpellier agglomération et Nîmes Métropole) et pour 1/3 par le Réseau Ferré de France) fait débat.

Il y a d'abord la communauté d'agglomération Nîmes Métropole qui s'est félicitée d'avoir voté lundi dernier soit le 12 mars, lors d'un conseil communautaire extraordinaire, le financement de cette gare. Et puis il y a le Conseil général du Gard, qui lui, a contrario, n'entend pas donner un denier pour ce projet. Et voilà maintenant que Alain Fabre-Pujol, Conseiller municipal de Nîmes (EELV) y va de son petit commentaire, ne comprenenant pas l'intérêt de la création de la gare LGV (Ligne grande vitesse) de Nîmes Métropole et des 150 hectares d'urbanisme commerciale.

"Salvador Dali a décrété que la Gare de Perpignan est le centre du monde; à ce titre Monsieur Fournier peut vouloir une gare à Manduel. Les deux expressions ont un ridicule désuet qui pourrait faire sourire si, encore une fois, nous ne ne vivions pas une nouvelle atteinte aux territoires et le financement par l'impôt local de cette lubie, comme nous avons pu le voir dans les débats récents au Conseil Général du Gard (raisonnable) et à la Communauté d'Agglomération Nîmes Métropole(mégalomane).

Comment notre Député Européen UMP (Franck Proust, Ndlr) pourra aider au financement de ce projet de gare et de 150 hectares d'urbanisme commercial quand l'Europe apporte moins de 3% à la construction de la ligne elle même?

Mais au delà de la question financière, qui pèse quand même pour 2 miliards d'€, pour l'ensemble, quel intérêt d'une gare TGV à manduel ?

Une étude multi critères plaçait ce choix en 3ème position après le site de Garons/campagne et le recoupement avec la ligne du grau du roi: réponse, de nouvelles terres agricoles vont être engloutis au profit d'investisseurs fonciers, seul intéret de ce choix du Maire UMP de Nîmes.

Que deviendra la gare de Nîmes centre, sachant qu'elle peut supporter encore 35 ans l'accueil des voyageurs faisant de nîmes la porte du Languedoc ? Réponse: peu de changement d'autant que le Maire refuse que le TCSP passe devant la gare centrale en dépit du bon sens!

Comment évoluera le financement et la réalisation avec un partenariat public privé dévolu (hasard ?) à Bouygues ? Réponse: comme pour la piscinne olympique les collectivités risquent de devoir faire marche arrière face à la dérive des coûts, la question de l'entretien se posera aussi comme pour la privatisation du réseau autoroutier.

Il y a d'autres priorités pour le transport ferroviaire: faire que le frêt contourne la ville, que la rive droite du Rhône soit ouverte en desserte des villes du nord du département (Bagnols, Pont-Saint-Esprit, le site industriel de l'Ardoise...), le passage souterrain à Redessan, maintenir les dessertes TER vers le Grau-du-Roi et Alès/Bessèges, développer la plate forme multimodale de Nîmes centre etc.

Encore une fois la majorité gouvernementale et municipale fait le choix de l'intéret privé avant celui de l'intéret général, dommage !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité