A la une

OPÉRATION SÉDUCTION : UNE MARÉE VERTE A DÉFERLÉ SUR LE MARCHÉ DU MAS DE MINGUE

Yannick Jadot, député européen et Christophe Cavard, candidat aux législatives, ont participé à une opération tractage au coeur du marché du Mas de Mingue à Nîmes. Photo DR/S.Ma

Ce jeudi matin (3 mai), Yannick Jadot, député européen (EELV) et ancien directeur de Greenpeace France, s'est offert un petit tour dans le quartier Est de Nîmes, le Mas de Mingue. Hasard du calendrier, certainement pas, la date de cette visite coïncidait parfaitement avec celle du traditionnel marché du quartier. Vers 11 heures, les riverains ont ainsi vu débouler, au beau milieu des étalage d'oranges, de bananes, de fraises, de tomates et autres fruits et légumes, une marée verte munie de centaine de tracts à l’effigie de François Hollande.

En tête donc de ce cortège pour prêcher la bonne parole du candidat socialiste, le député européen, accompagné de Christophe Cavard, candidat EELV/PS aux législatives sur la 6ème circonscription du Gard, de Françoise Dumas, candidate du PS sur la 1ère circonscription du Gard ou encore de Denis Bouad, 1er vice-président du Conseil général du Gard chargé du développement économique et de l'emploi, entre autres. Les tracts se sont ainsi passés de main en main et le bouche à oreille donnait finalement un bon retour sur cette opération séduction dans le quartier Est de Nîmes. D'ailleurs, il n'était pas rare d'entendre derrière les salades "Il faut faire sortir Sarkozy !" Un Nicolas Sarkozy accusait de vouloir surfer sur la vague Bleue Marine pour grappiller quelques voix, tandis que les équipes des écolos et des socialistes préfèreraient se rapprocher des habitants "des quartiers populaires qui souffrent le plus de la crise, pour qu'ils se mobilisent dimanche" a précisé Yannick Jadot avant d'ajouter : "Hier encore, lors du Grand Débat, François Hollande a tenu un discours sur le rassemblement. J'ai été très choqué des propos de Nicolas Sarkozy qui se rapprochent de très près d'une forme de xénophobie."

Yannick Jadot. Photo DR/S.Ma

Encore une fois, impossible de passer à côté du premier tour de l'élection présidentielle lors duquel Marine Le Pen a été placée en tête dans le Gard. Un vote "terrible" en faveur du Front national qui selon le député européen s'explique par la colère sociale, la perte de confiance dans la politique de Nicolas Sarkozy. "Plutôt que d'aller chercher les électeurs de la colère sociale, le président sortant s'est concentré sur le vote traditionnel, le xénophobe, en validant le rejet des immigrés et ainsi la division."

L'élection présidentielle mais pas que...

Dans la fameuse pile de tracts distribués sur le marché du Mas de Mingue, il y avait bien entendu ceux du candidat François Hollande, mais aussi ceux de Christophe Cavard et de sa suppléante, Sandra Solinski, spécialement édités pour la campagne des législatives. "Si je suis là, c'est à cause de Christophe Cavard, s'amuse Yannick Jadot. Si François Hollande est élu, il faudra qu'il puisse compter sur une majorité parlementaire."

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité