Actualité générale.Actualités

LĒGISLATIVES 2012 : Gilbert Collard, « la grande chance » du Front National

Julien Sanchez mobilise ses militants

Ce dimanche, à 21 heures, la permanence de Julien Sanchez, candidat du Front National dans la première circonscription, accueille ses militants autour d’un apéritif. Dans des locaux où flotte un drapeau bleu-blanc-rouge contre une vitre grillagée, où les murs sont recouverts d’affiches de Julien Sanchez et de Marine Le Pen, les visages sont souriants, détendus. Regroupés autour d’une petite télévision, les sympathisants attendent sagement les premiers résultats. Soudain, le score de Gilbert Collard, candidat du Front National dans la deuxième circonscription, s’affiche à l’écran. Il arrive en tête avec 34,57 % des voix. Applaudissements dans la salle. « De toute façon, je l’ai toujours dit, les grandes gueules, ça marche bien », lance un militant. Dans la foulée, on apprend le score de Julien Sanchez : 26,02 %. Un bon score, seulement le candidat finit troisième derrière Françoise Dumas, du Parti Socialiste (30,3 %) et Yvan Lachaud, de l’UMP (29,01 %). Malgré cette troisième place, les sympathisants sont enthousiastes. « Julien Sanchez fait 26 % sur une circonscription où Marine Le Pen a fait 25 %. C’est un score d’adhésion », m’explique un jeune homme.

Alors que tout le monde attend l’arrivée imminente de Julien Sanchez, les yeux se tournent à nouveau vers l’écran de télévision. Gilbert Collard y livre sa première réaction : « Je ne peux pas concevoir que le candidat UMP, M. Mourrut, appelle ses électeurs à voter pour une candidate socialo-mélenchoniste. Je demande aux électeurs de ne pas se laisser faire par le terrorisme intellectuel. »  Etienne Mourrut, député sortant de cette deuxième circonscription et qui, ce soir, termine troisième avec 23,89 % des voix, a-t-il  entendu le message de Gilbert Collard ? L’histoire ne le dit pas. En revanche, le député sortant pourrait ne pas disputer le second tour de dimanche prochain. A suivre sur Objectif Gard…

A la permanence, les militants attendent patiemment les résultats

Sur les coups de 22h30, Julien Sanchez, costume noir et chemise blanche, arrive à sa permanence sous les applaudissements de ses amis. Les militants se regroupent pour entendre les premiers mots mobilisateurs de leur chef : « Nous faisons mieux que Marine Le Pen sur la plupart des circonscriptions. J’en ai marre de cette démagogie de la droite qui dit que voter Front National, c’est voter à gauche. La droite est finie. Aujourd’hui, l’opposition à la gauche, c’est le Front National. Gilbert Collard a une grande chance de gagner, je crois en son élection à 100 %. Maintenant, il nous reste cinq jours de campagne. Mobilisez vous sur les marchés, il faut tracter parce que je suis vraiment sûr qu’on peut gagner ! », conclut le candidat sous les applaudissements et les « bravo ! ».

L’autre grande satisfaction pour le Front National est l’étonnant résultat de Sybil Vergnes, la candidate du Front dans la cinquième circonscription (22,22 %). Elle se retrouve en duel contre le député PS sortant, William Dumas (32,10%). Julien Sanchez réagit : « Je suis content pour Sybil. Le résultat est peut-être surprenant pour vous mais nous on n’a jamais doutés. C’est quand même pas mal d’arriver devant l’UMP ».

L’horloge affiche maintenant 23 heures. Les sympathisants commencent à quitter les lieux. Julien Sanchez, très sollicité, part pour un nouveau plateau de télévision. Le seul qui reste finalement bien en place est le drapeau bleu-blanc-rouge.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité