A la uneActualité générale.Actualités

LEGISLATIVES 2012 : Fraîchement élu, Gilbert Collard veut être un « casse-couille démocratique »

Arrosé de champagne, Gilbert Collard s'essuie le visage sur le drapeau français

Le mas de Bagatelle, le quartier général choisi par le candidat du Front National Gilbert Collard, situé entre Saint-Gilles et Vauvert, connaît une effervescence peu ordinaire. La longue allée qui mène au mas est bordée de dizaine de voitures et de camions de télévision. Tous les journalistes sont là. Et pour cause ! Ce dimanche soir, l'enjeu est important dans cette deuxième circonscription du Gard. Gilbert Collard est engagé dans une triangulaire face à la socialiste Katy Guyot et le député UMP sortant Etienne Mourrut. Au premier tour, le candidat frontiste est sorti légèrement en tête des urnes devant Katy Guyot. Dans quelques minutes seulement, il est 19h15, on connaîtra le verdict.

Mais celui que tout le monde attend n'est pas encore arrivé. Pour combler l'attente, les militants se lancent dans des pronostics. Objectif ou subjectif, on ne sait pas. Toujours est-il que Gilbert Collard en sort toujours vainqueur... A 19h30, première alerte. L'attachée de presse de l'avocat, Holly Turchet, reçoit un coup de téléphone sur son portable. C'est Collard ! "Ecoute, lui dit-elle, tu peux avoir le sourire. Au Grau-du-Roi (dont son adversaire Etienne Mourrut est le maire, NDLR) tu es en tête. A Saint-Gilles, tu es en tête. A Générac aussi !". Elle raccroche, sourire aux lèvres.

20 heures, l'heure des résultats. Les militants se tournent vers l'écran de télévision. Les résultats tombent un à un. Quand la défaite de François Bayrou dans le Béarn est annoncée, la salle applaudit. Quand elle découvre que Marion Maréchal-Le Pen est élue, c'est l'ovation. Vient alors le tour du Gard. Un grand silence s'abat sur le mas. Le journaliste annonce que Katy Guyot serait légèrement en tête, à quelques voix près. "C'est un menteur ce journaliste", lance un homme. Commence alors une demie heure d'attente interminable pour les supporters de l'avocat.

20h30, la salle exulte. Gilbert Collard a gagné. Les gens chantent, se congratulent, se prennent dans les bras. Dans la foulée, la nouveau député de cette circonscription entre dans la pièce et adresse ses premiers mots : " Je tiens à rendre hommage à mes adversaires. J'ai eu Marine au téléphone, elle me dit de vous embrasser. Je tiens aussi à lui rendre hommage parce que, sans elle, rien n'aurait été possible. Je voulais aussi ajouter qu'il n'y a pas de haine chez moi. Je veux remplir une mission de casse-couille démocratique. Vive la république et vive la France".

Sollicité par toutes les télévisions, l'avocat parvient à s'extirper quelques instants pour s'excuser auprès de ses militants :"Je suis un peu superstitieux. J'ai le champagne, mais il n'est pas frais". A voir les sympathisants trinquer entre eux, cela semble être le cadet de leur soucis.

Heureux, les supporters de Gilbet Collard le congratulent

Tony Duret

tony.duret@oobjectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité