A la uneActualité générale.Actualités

Nîmes : Trop de chiens abandonnés, la SPA est aux abois

Le long de la route de Sauve, perdu dans la broussaille nîmoise, une horde de chiens crient aux abois. Enfermés dans des chenils de la SPA de Nîmes pour certains fabriqués à la hâte, ils sont 88, toutes races confondues, à attendre que des âmes généreuses veuillent bien les accueillir.

Jocelyne Carrerre, vice-présidente de la SPA de Nîmes et sa petite fille Messaline, aidées d'une poignée de bénévoles, doivent prendre soin de 88 chiens. Photo DR/S.Ma

Et en période estivale, les chenils ne désemplissent pas. "Nous pouvons avoir jusqu'à cinq entrées par semaine, témoigne Jocelyne Carrerre, vice-présidente de la SPA de Nîmes. Mais le problème, c'est que des entrées, nous en avons fait tout au long de l'année et beaucoup plus que les années précédentes." Malheureusement, le rythme des sorties a été, lui, beaucoup moins soutenu. Résultat, la SPA est victime d'un phénomène de surpopulation avec près de 90 chiens au lieu des 50 autorisés par les services vétérinaires. Une vraie vie de chien !

"Les maîtres qui attachent leur chien sur les bords de route, ça existe toujours"

Filou, Hylla, Théo, Mozart, Gribouille, Tootsy et les autres, se sont retrouvés à la SPA de Nîmes soit parce qu'ils étaient maltraités, soit et c'est le cas le plus fréquent, parce qu'ils ont été abandonnés par leurs maîtres ou par leurs proches. "Filou est un Fox-terrier âgé de 15 ans. Son maître est décédé il y a une dizaine d'années, du coup, la famille qui n'a pas souhaité le garder nous l'a amené" et depuis, il n'a pas quitté les lieux. "Il finira sa vie ici. Il est trop vieux, les gens qui viennent chercher un chien à la SPA veulent des chiots. Ils préfèrent pour le dressage" explique la vice-présidente qui concède le triste constat : "La SPA est surchargée, elle ne peut plus accueillir de chiens." Ce qui n'est pas pour décourager certains maîtres peu scrupuleux qui attachent leur animal au portail du refuge avant de partir. "Les maîtres qui attachent leur chien sur les bords de route, ça existe toujours" se désole-t-elle. Pourquoi abandonnent-ils leur chien ? Les raisons sont multiples : "Certains ont perdu leur travail, ils nous expliquent qu'ils ont dû quitter leur maison pour aller dans un appartement dont le propriétaire n'accepte pas les animaux, d'autres c'est parce qu'ils ont des allergies, d'autres encore parce qu'ils n'ont pas les moyens de les nourrir. Et puis, il y a ceux qui nous disent qu'ils ont trouvé ce chien au bord de la route, mais on sait lorsque c'est une fausse excuse. Prendre un chien, ce doit être un geste réfléchi."

Un dizaine de bénévoles chaque jour au refuge

88 chiens, il faut pouvoir s'en occuper. Pour cela, la présidente de la SPA de Nîmes, Claude Leblond et sa vice-présidente Jocelyne, peuvent compter sur l'appui d'une vingtaine de bénévoles qui les aident quelques jours par semaine pour donner à manger, pour les promenade, bref pour prendre soin de ces animaux dans le but qu'ils trouvent au plus vite un foyer. Les chiens en pension à la SPA de Nîmes sont vendus 200€ quelque soit la race, "ils sont vaccinés, tatoués, vermifugés, castrés ou stérilisés et s'il s'agit d'un vieux chien, on le donne."

Pour ceux qui seraient intéressés, la SPA de Nîmes (route de Sauve) est ouverte 7jrs/7 de 14 heures à 17 heures. Tel : 04 66 23 79 13.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité