A la uneHBCN

HBCN – Dijon : Première victoire de la saison à domicile (26-22)

Photo Objectif gard
Photo Objectif gard

Il paraît que plus la victoire est difficile, plus elle est belle. Si c’est vrai, les lionnes du HBCN ont remporté une superbe victoire, hier soir au Parnasse. En début de match, Christophe Chagnard, l’entraîneur des handballeuses nîmoises, avait choisi d’aligner ses valeurs sûres : Blandine Dancette, Camille Ayglon, Priscilla Marchal, Maureen Marchal, Charlène Clavel, Marion Limal et Nicky Houba dans les buts. Sur sa première occasion, Camille Ayglon ouvre le score alors que Nicky Houba stoppe une action dijonnaise. Pendant toute la première mi-temps, les deux équipes vont se suivre. Non pas, pas à pas, mais but à but. Les bourguignonnes égalisent dans la foulée. Jusqu’à la 18eme minute où pour la première fois du match, les filles de Dijon parviennent à prendre l’avantage sur les nîmoises (8-10). Le fruit de trop d’espaces laissés aux joueuses de Dijon et d’un manque d’opportunisme dans les actions offensives nîmoises notamment lors des fréquentes expulsions de la dijonnaise Béatrice Edwige qui finira d’ailleurs par prendre un rouge. A la mi-temps, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un sore nul de 11 à 11. Les lionnes peuvent remercier Nicky Houba, dans un très grand soir, impériale, auteur de 14 arrêts décisifs dans cette première période.

Camille Ayglon à la sortie du match

La deuxième période reprend sur l’air de « We will rock you » de Queen qu’on pourrait traduire en français par « On vous secouera ». Il fallait être devin pour savoir que cette chanson se voulait prémonitoire pour les cinq dernières minutes. Mais, à la reprise, le jeu du « je marque-tu égalises » se poursuit. Ayglon, dans un bon jour, mitraille la portière dijonnaise Zaneta Tothova. Marion Limal et Chloé Bulleux, pas maladroites non plus, transforment leurs occasions. Mais le problème, c’est qu’en face, on les transforme aussi. Le premier gros coup dur pour les lionnes intervient en ce début de seconde période. Priscilla Marchal, qui portait une genouillère pendant la rencontre, reste au sol en se tenant le genou. Elle quitte ses coéquipières sous les applaudissements du public. Et puis, à 12 minutes de la fin du match, alors que le score est toujours autant serré (19-19), Blandine Dancette est sortie du terrain deux minutes, suivie dans la foulée de Camille Ayglon. Coup dur pour l’équipe de Christophe Chagnard. D’autant plus que Dijon profite des deux pénaltys accordés pour prendre le large. (19-21). Mais heureusement, la fougue des lionnes, l’envie, le manque de fraîcheur physique des dijonnaises, les arrêts réguliers de Nicky Houba inversent la tendance. A huit minutes de la fin, les nîmoises reviennent à égalité 21-21, avant de prendre le large en fin de match. Les dijonnaises craquent. Houba effectue son 26eme arrêt du match ! Fanny Bosc donne le coup de  grâce en creusant l’écart à quatre buts (26-22). Le public, conquit, est debout et applaudit. Bravo les filles !

Christophe Chagnard, entraîneur du HBCN

Les réactions :

Camille Ayglon : « Ca a été un match compliqué. On n’était pas assez agressives en défense. On a été mieux en deuxième mi-temps et surtout en fin de match. C’est dans les matchs difficiles qu’on trouve un groupe. On aimerait que le Parnasse devienne une forteresse imprenable. J’espère que les supporters sont contents. La seule grosse ombre au tableau, ce soir, c’est la blessure de Priscilla ».

Christophe Chagnard : « L’objectif de ce soir était de gagner. J’ai trouvé que l’état d’esprit était bon. On a compensé quelques grosses erreurs par notre envie. Nicky Houda nous a aidé en faisant beaucoup d’arrêts. Ce soir, il fallait gagner avant d’aller à Issy, de recevoir Toulon puis d’aller à Metz, trois prétendants au titre. C’est dommage parce que ce soir on perd une joueuse importante sur blessure. J’espère que ce ne sera pas trop grave ».

 Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité