A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES 4,8 kilos d’or et 2 200€ saisis : Neuf trafiquants présumés écroués

Suite à une enquête menée depuis décembre 2011 par les gendarmes de la brigade de recherches de Vauvert et de la brigade d'Aigues-Mortes, neuf personnes soupçonnées de trafic d'or ont été interpellées, mises en examen et écrouées.

4, 8 kilos d'or et 2 200€ en espèce ont été saisis lors de l'interpellation de quatre trafiquants d'or présumés dans la nuit de mercredi à jeudi. Photo DR/S.Ma

Décembre 2011, les gendarmes constatent une série de cambriolages sur le secteur d'Aigues-Mortes et de Calvisson, tous perpétrés par quatre mineurs originaires de l'ex-Yougoslavie. Au fil de leurs investigations, les militaires découvrent que ces mineurs font partie d'une organisation qui sillonne l'arc méditerranéen, du Vaucluse à l'Aude en passant par l'Hérault, le Gard et la Drôme. Tous les mineurs concernés qui vivaient dans des conditions déplorables, avaient à leur disposition un moyen de transport et de communication pour pouvoir commettre les cambriolages lors desquels ils privilégiaient les bijoux.

"Une vraie organisation"

Ce lundi 22 octobre, à l'occasion d'une conférence de presse, Robert Gelli, le procureur de la République de Nîmes a affirmé qu'il s'agissait bien là "d'une vraie organisation." Car l'enquête menée en association avec l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (Ocldi)de Paris, a révélé que les mineurs été recrutés et formés par des "commanditaires" eux-mêmes sous les ordres des têtes pensantes de ce réseau, les revendeurs, qui menaient un train de vie luxueux à Marseille. La marchandise en poche, ces derniers se rendaient en Belgique pour liquider tout leur stock. "Entre juin 2012 -- date à laquelle une information judiciaire contre x a été ouverte, NDLR -- et octobre 2012, il a été établi que les revendeurs présumés ont effectué de nombreux voyages vers la Belgique, 6 ou 7 à priori" a précisé le procureur.

C'est lors du dernier transfert, dans la nuit de mercredi à jeudi, que les gendarmes de Vauvert et d'Aigues-Mortes aidés entre autres du Peloton d'intervention de deuxième génération d'Orange (PI2G), ont mis la main sur quatre d'entre eux, deux hommes et deux femmes d'origine roumaine, sur une aire d'autoroute à hauteur de Vienne dans l'Isère. Lors de l'interpellation, les deux femmes portaient sur elles cinq kilos d'or pour une valeur de près de 150 000€. 2 200€ en espèce ont aussi été saisis. Dans le même temps, cinq autres personnes ont été arrêtées à Marseille.

Huit des trafiquants présumés ont été placés en garde à vue, la neuvième, enceinte, a elle été conduite au CHU Carémeau de Nîmes, où elle a accouché avant d'être entendue. Après 96 heures d'audition, les neuf interpellés ont été mis en examen pour "vol et recel en bande organisée, provocation de mineurs à commettre des infractions, traite d'êtres humains et associations de malfaiteurs et placés en détention provisoire en attendant que l'enquête se poursuive" a confirmé Robert Gelli.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité