A la unePolitiquePolitique.

GARD : Stéphane Tortajada, son projet pour le PS

Stéphane Tortajada, élu Premier fédéral.

A 38 ans, Stéphane Tortajada, élu Premier fédéral, est un nouveau homme fort dans le paysage socialiste gardois ! Successeur d'Alain Taissère, toujours bien implanté dans la "fédé", l'ancien responsable de la campagne de François Hollande sur Nîmes nous dévoile ses ambitions pour le parti.

Alain Taissère, ancien Premier fédéral.

Objectifgard : Vous avez pris vos fonctions vendredi dernier. Concrètement, comment allez-vous mettre en oeuvre votre projet ? 

S.T : Et bien déjà, le 4 décembre, je vais annoncer les instances fédérales… "Le gouvernement" du parti. J'ai appelé les anciens candidats pour travailler avec moi. Cela, c'est la partie très politique. Concernant la partie plus technique, j'ai l'intention de mettre en place des commissions spécifiques. Par exemple : les professionnels de la santé, les médecins adhérant au parti, se retrouvent dans "une commission santé" et parlent des ces sujets.

O.G : Effectuons un petit retour en arrière… Alain Tessaire s'était, disons "mystérieusement", retiré de la course pour le poste de Premier fédéral. Qu'a-t-il eu en échange ?

S.T : Mais il n'a rien eu en échange ! Ecoutez, nous défendions quasiment le même projet… Dans de grosses sections du département, de Nîmes, je savais que j'allais avoir un certain nombre de voix. On a parlé et on a décidé, ensemble, qu'une seule personne allait se présenter.  Aujourd'hui Alain Tessaire est le numéro 2 de la fédération, en charge de coordination.

Damien Alary, président du conseil général.

O.G : On vous sait proche de Damien Alary, président du conseil général. Alain Tessaire l'est aussi… D'une certaine façon, votre élection facilite grandement la candidature de Damien Alary pour les municipales de 2014 ? 

S.T : Evidemment ! Ca facilite l'atterrissage de celui qui veut se présenter sur Nîmes... Damien Alary qui est à la tête d'un exécutif, a de l'expérience. Sa personnalité rassure les nîmois. Mais, je tiens à vous dire qu'il n'y a pas un clan contre un autre. Aujourd'hui, nous travaillons tous ensemble. Nous nous réussissons tous les 15 jours ! Quand on connait le passé "burlesque" des socialistes, on peut dire que c'est une avancée. A présent, nous devons tous nous réunir autour d'un projet pour conquérir les territoires en vue des municipales.

O.G : Justement, concernant 2014, avez vous déjà une feuille de route? Un axe particulier? 

S.T : Nous allons établir une colonne vertébrale commune. Après, chaque territoire a sa spécificité et les candidats définirons leur projet avec une méthode commune.

O.G : Rien sur le Front national ? Marine Le Pen est arrivée tout de même 1er dans le département ? Kathy Guyot avait d'ailleurs fait de la lutte contre les idées frontistes, son cheval de bataille pour la campagne du Premier fédéral… 

Jean-paul Boré
Jean-paul Boré, porte-parole et co-fondateur de l'association "Tous Pour Nîmes"

S.T : Alors, Marine Le Pen n'est pas arrivée en tête à Nîmes ou Alès… Et ça fait des années que le FN est présent dans le département. Premier maire FN élu dans le Gard : 1989, à Saint-Gilles! Le FN n'est pas notre problème, c'est le X de la droite. Nous, nous devons continuer à occuper le terrain et faire du porte à porte. Il est vrai que la gauche avait abandonné un moment le terrain…

O.G : Jean-Paul Boré, qui est un homme de gauche, président de l'association Tous Pour Nîmes, a aussi l'intention de se présenter…

S.T : Oui mais c'est très bien ! Il faut des initiatives comme celle de Jean-Paul Boré (Sourire).

O.G : Sa candidature pourrait nuire à celle de Damien Alary, avec un électorat de gauche qui sera de fait divisé ?

S.T : Il est encore trop tôt pour se prononcer.

 

 

Propos recueillis par Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “GARD : Stéphane Tortajada, son projet pour le PS”

  1. Le FN est notre problème,que ce soit clair
    Je pense que Stéphane Tortajada a eu une phrase malheureuse ,qui ne reflétait pas sa pensée
    La lutte contre l’idéologie fascisante est le fondement même de l’engagement des socialistes
    Alain Fabre

  2. Son élection est d’autant plus surprenante, qu’il semble être inconnu au bataillon par la plupart des gens.

    Deux remarques :
    – Alary à Nîmes, … mouais … avec Fabre-Pujol, Clary et le fils Jourdan… C’est le renouveau politique?
    – Concernant le FN, je ne suis pas d’accord avec lui. Le département du Gard est le seul de France à avoir placé Marine Le Pen en tête de la présidentielle. Don’t forget it! Les démocrates ne doivent pas l’oublier et combattre l’idéologie fascisante.
    Monsieur, le Gard ne se résume pas à Nimes et à Alès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité