Actualité générale.Actualités

GARD Donnez votre avis sur le PPI du barrage de Sainte-Cécile d’Andorge

Avis à la population, vous avez jusqu'au vendredi 7 décembre 2012 inclus, pour consulter et faire part de vos observations sur le Plan Particulier d'Intervention (PPI) pour le barrage de Sainte-Cécile d'Andorge.

Le document est consultable dans chacune des dix communes concernées par le PPI (Sainte-Cécile d'Andorge, Branoux-les-Taillades, La Grand-Combe, Les Salles du Gardon, Laval Pradel, Saint-Martin de Valgalgues, Cendras, Alès, Saint-Christol les-Alès et Saint-Hilaire de Brethmas), ainsi qu'à la Sous-Préfecture d'Alès, dans le cadre des horaires d'ouverture au public.

Le PPI est un document élaboré par les services de l’État, dans le cadre du dispositif ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile). Il définit les modalités d'information, d'alerte et d'évacuation des populations situées à l'aval de l'ouvrage en cas de risque de rupture du barrage, ainsi que le rôle et les actions des différents partenaires engagés dans ce plan : préfecture, maires, forces de l'ordre, SDIS, SAMU, ARS, etc.

Il s'accompagne d'une cartographie définissant les contours de l'onde de submersion en cas de rupture de l'ouvrage sur les dix communes concernées. Pour chaque commune concernée, les points de rassemblement des évacués et les points de soutien aux populations sont mentionnés.

La phase de consultation arrive après un long travail d'élaboration avec les maires, le Conseil général et de multiples services et opérateurs. Le projet de PPI a été soumis pour avis aux maires des communes exposées, ainsi qu'au Président du Conseil général, propriétaire de l'ouvrage.

A l'issue de la phase de consultation, le Préfet du Gard prendra un arrêté d'approbation du PPI de Sainte-Cécile d'Andorge. Celui-ci donnera lieu à l'organisation d'exercices afin de tester la réactivité des acteurs locaux et l'efficacité des procédures.

Pour mémoire, depuis 2005, les "grands barrages" doivent faire l'objet d'un PPI. Cela concerne les aménagements hydrauliques d'une capacité au moins égale à 15 millions de m3 et qui comportent en outre un barrage ou une digue d'une hauteur de 20 mètres au moins au-dessus du sol naturel. Le barrage de Sainte-Cécile d'Andorge remplit ces conditions.

Communiqué de presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité