ActualitésEconomie

NÎMES : Devant les locaux du Medef, la CGT manifeste contre la précarité et les bas salaires

Image d'illustration. Photo DR/ OG
Freddy Bauducco, secrétaire de l'union départementale CGT du Gard, devant les locaux du Medef

Ce jeudi, à midi, le boulevard Talabot à Nîmes avait des allures de forteresse syndicale, en l’occurrence celle de la Confédération Générale du Travail (CGT). Malgré une pluie abondante, les drapeaux rouges et jaunes ainsi que les banderoles vindicatives étaient déployés par une trentaine de membres du syndicat réunie devant les locaux du Medef. Parmi eux, Freddy Bauducco, secrétaire de l’union départemental CGT du Gard, explique le pourquoi de leur présence : « C’est une journée d’action nationale pour dénoncer l’arrogance du Medef qui s’en prend au code du travail. Il veut toujours plus de flexibilité mais il faut savoir que 80% des embauches aujourd’hui sont des contrats précaires. Qu’est-ce qu’il veut de plus le Medef ? », s’énerve le syndicaliste.

Dans le calme, les membres de la CGT venus, entre autres, des Salins du Midi, de Shelbox, préparent des sandwichs en vue de pique-niquer devant le bâtiment de l’organisation patronale. Freddy Bauducco, lui, serre beaucoup de mains avant de détailler les exigences de son mouvement : « Il faudrait une sécurisation des parcours professionnels, une relance du pouvoir d’achat et des emplois stables qualifiés. C’est pour ça que l’on continue à interpeller les salariés, c’est de leur avenir qu’il s’agit ». Pour se faire encore mieux entendre, le mouvement syndical prévoit déjà une autre grande journée d’action en mars prochain. Une journée contre l’austérité d’ampleur nationale et même européenne comme celle du 14 novembre dernier qui aurait vu, selon les syndicalistes, plus de 150 000 personnes dans les rues françaises.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est devant le siège PS au pouvoir qu’il faut appeler à manifester.
    OUPS, le secrétaire général Bernard THIBAULT a crié sur tous les toits qu’il votait HOLLANDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité