OG, trait pour trait

TRAIT POUR TRAIT : Il faut bien gagner son pain

Les temps sont durs, on le sait. Alors, certains commerçants - intéressés ou au grand cœur, chacun a son propre avis sur la question - proposent les prix les plus bas possibles pour les personnes les plus démunies. Cette semaine, une boulangerie nîmoise « Au pain de la veille » a fait le « buzz », comme on dit, dans tous les grands médias nationaux en proposant du pain, des gâteaux et des viennoiseries à moitié prix. Comment ce boulanger parvient-il à casser les prix ? C’est simple, il propose dans sa boutique tous les invendus de la veille. Le pain n’est donc plus d’une grande fraîcheur. Mais après tout, si ça peut aider, cette initiative ne mange pas de pain.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité