Actualité générale.ActualitésEconomie

NÎMES 80% des journalistes de France 3 Pays Gardois en grève ce mardi

En réponse à un appel national à la mobilisation lancé par l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO et SNJ) les éditions locales de Perpignan, Nîmes ainsi que les éditions régionales de France 3 Languedoc-Roussillon ont été supprimées ce mardi 18 décembre. Date à laquelle Rémy Pflimlin, le patron de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, France ô, 1ère) doit prendre la parole à l'occasion d'un Comité central d'entreprise extraordinaire pour annoncer sa stratégie au sujet de l'évolution du groupe, tous thèmes confondus.

Une évolution qui pour l'intersyndicale ne va pas vers le meilleur. Restrictions budgétaires -- Notons que le PDG de France Télévisions et la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, se sont rencontrés ce lundi pour poursuivre les négociations dans le cadre du Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens qui devrait être amputé de quelques milliers d'euros, Ndlr --, baisse des recettes publicitaires, baisse des effectifs suite à un plan de départs volontaires qui pourrait toucher près de 1 000 salariés etc : "Les contraintes sont de plus en plus fortes et cela va entraîner une dégradation de la qualité de la programmation avec par exemple la multiplication des rediffusions" s'inquiète Éric Felix, le rédacteur en chef de France 3 Pays Gardois qui compte dans ses journalistes 80% de grévistes.

S.Ma

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité