Actualité générale.Actualités

CCI NÎMES La plainte pour diffamation d’Henry Douais est « irrecevable » pour le tribunal correctionnel !

Eric Giraudier, cet après-midi au tribunal correctionnel.
Eric Giraudier, cet après-midi au tribunal correctionnel.

Giraudier/Douais acte 312, scène 818 ! Cet après-midi, alors que le tribunal pullulait de militants frontistes venus soutenir Julien Sanchez, Eric Giraudier, ancien président de la CCI de Nîmes, est venu entendre le délibéré concernant son affaire qui l'oppose à Henry Douais, actuel président de la CCI.

L’été dernier, Eric Giraudier avait affirmé que la chambre de commerce servait “aujourd’hui des intérêts particuliers“. Et de s’interroger sur une “grosse somme avoisinant les 50.000 euros“, versée à Maurice Blachas, ancien directeur licencié de l’aéroport Nîmes-Garons, “alors que le Conseil d’état dans un arrêté du 21 décembre 2011 avait débouté l’ancien directeur de l’intégralité de ses demandes [...] Nous nous interrogeons sur un éventuel lien de causalité entre le rôle extrêmement important joué par cette personne pour le compte d’Henry Douais dans le dispositif des élections 2012 et le versement de cette somme”, nous avait expliqué, en octobre dernier Mr Giraudier. 

Dès le début de la séance, l'affaire Giraudier/Douais est l'une des premières à être traitée… Le directeur du cabinet de ressources humaines du quai de la Fontaine s'avance à la barre. Dans ce dossier "la plainte est irrecevable", déclare Bruno Lavielle le président du tribunal  correctionnel.

A la sortie du tribunal, Eric Giraudier est satisfait : "oui la décision est positive (…) Mais je note que la personne qui m'attaque n'est pas dans la salle". Et de dénoncer ce charivari judiciaire "coûteux" pour la CCI : "je ne suis pas satisfait que la chambre de commerce finance ces procédures à mon encontre… Ce n'est pas utile!". De son côté, Me Cabanes, avocat d'Henry Douais n'est pas inquiet : "vous savez, lorsque l'on est faible sur le fond, on nous attaque sur la forme". Pour faire simple : l'assemblée générale de la CCI s'est tenue après la plainte. Si elle s'était tenue avant, la plainte aurait été recevable. "Vous savez j'en ai trois autres de procédures", lance l'avocat, précisant qu'Eric Giraudier est "en campagne". Prochain épisode : le 8 avril.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité