A la uneNîmes Olympique

GUINGAMP – NÎMES OLYMPIQUE : 3-0. Un réalisme breton qui assomme les crocos

Au vu de la physionomie du match, ce score de 3 à 0 est extrêmement sévère. Menés rapidement dans ce duel des équipes embusquées, les joueurs de Victor Zvunka ont eu de nombreuses occasions de revenir à la marque. Les nîmois ont ensuite payé très cher ce manque de réalisme qui n’a pas manqué à Guingamp. Au classement, rien de catastrophique. Nîmes conserve sa sixième place mais se retrouve à cinq points des troisièmes : Caen et Guingamp.

8 000 spectateurs ont pris place, ce samedi après-midi, dans les gradins du stade du Roudourou pour venir supporter cette redoutable équipe de Guingamp qui réalise une très belle saison sous la baguette de son chef d’orchestre Jocelyn Gourvennec. Avec leur musique, le maestro et ses joueurs ont fait valser de nombreuses équipes sur cette pelouse du Roudourou. Les nîmois aussi vont avoir l’occasion de danser. Mais avant la danse, place au concert d’applaudissements qui intervient dès la septième minute quand Yatabaré dévie un ballon pour Fatih Atik à la limite du hors-jeu. Seul face à Merville, le turc ouvre parfaitement son pied gauche pour tromper le portier nîmois. 1-0. Un but réglé comme du papier à musique.

La seule fausse note des guingampais dans cette première période va être de se replier, de laisser le ballon à des nîmois qui prennent le jeu à leur compte, qui jouent haut et qui vont se créer un bon nombre de situations voire d’occasions dangereuses. Comme quand Benezet sur un centre du gauche manque de peu de trouver Ogounbiyi, aux six mètres, qui arrive lancé (13’). Ou quand Pierre Bouby, bien trouvé en retrait par Benezet, envoie une jolie frappe tendue du gauche vers le petit filet de Samassa qui se déploie parfaitement pour sortir le ballon. Que dire aussi de cette frappe croisée de Nouri qui frôle le poteau alors que Samassa, cette fois, était battu (40’) ? Dans cette première mi-temps, Guingamp ne se montrera dangereux que sur une très belle frappe de Giresse, à 30 mètres, que Merville détourne du bout des doigts au-dessus de sa barre transversale.

Les guingampais ont joué un mauvais tour à leur ancien entraîneur, Victor Zvunka

La seconde période reprend et voit les nîmois toujours aussi entreprenants. A la 60ème minute, au sortir d’une belle action collective et d’un caviar donné par Ogounbiyi, Vincent Gragnic se retrouve seul face au gardien adverse. En un contre un, à moins de dix mètres du but, le nîmois ne tente pas sa chance et cherche, par une passe trop appuyée, Benyahia au centre qui ne parvient pas à la reprendre. Quelle occasion d’égaliser !  Comprenant que le danger est bien réel, les guingampais ne vont pas laisser passer leur chance. Sur un contre, Atik lance parfaitement Yatabaré, le meilleur buteur du club mais aussi de la Ligue 2. L’attaquant, légèrement excentré sur la droite, frappe sur le poteau de Merville mais le ballon revient dans les pieds d’Atik qui a bien suivi et qui place un intérieur pour un doublé (71’). 2-0. Les crocos sont KO. Ils ne pourront rien faire non plus sur un exploit individuel de Giresse qui, à l’entrée de la surface, envoie un ballon millimétré dans la lucarne opposée de Merville (78’). 3-0. La fin du match sera totalement acquise à la cause des guingampais qui ne trembleront pas plus que ça sur une dernière tentative de Fanchone à 25 mètres. Le ballon passe au-dessus. Les nîmois, eux, sont passés à côté de ce duel au sommet. C’est vrai qu’en revenant à un partout, le match aurait certainement été différent. Aujourd’hui on a vu une équipe qui a su être réaliste et une autre qui ne l’a pas été. A la fin, ça donne trois buts d’écart.

Victor Zvunka : « Ce score est sévère mais on est tombé sur une équipe efficace. On manque le coche en première mi-temps puis en deuxième. On a laissé trop d’espaces. Mais ce n’est pas fini pour cette saison. On va mettre quelques coups de pieds dans les fesses dans la semaine et on va repartir de l’avant le week-end prochain ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité