Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

NÎMES : Le Mc Donald’s Ville Active présente ses métiers au grand public

De gauche à droite, Gemme Martinez, DRH, Robert Lery, Directeur de l'établissement et Gilles Berné

Dans 150 villes en France, l’enseigne de restauration rapide Mc Donald’s organisait, ce mardi 16 avril, une opération de grande ampleur pour présenter au grand public les différents métiers présents dans leurs restaurants. A Nîmes, c’est celui situé en Ville Active, tenu par Michel Wolff, qui mettait en avant les opportunités de carrières possibles au sein de l’entreprise. Car si l’enseigne s’est fait connaître - entre autres - en mettant en avant le clown Ronald, elle n’est en revanche pas complètement loufoque dans ses choix et dans sa communication. Chiffres à l’appui, Gilles Berné, superviseur et directeur des opérations pour trois restaurants franchisés à Nîmes, se lance : « En 2013, on va créer 3 000 emplois net dans toute la France avec l’ouverture de 40 nouveaux restaurants. Avec les renouvellements, le turn-over (…) ce seront 40 000 salariés qui intégreront l’enseigne dont plus de 80% en CDI ». En ces temps de crise, où l’on entend parler davantage de chômage et de licenciements, le discours paraît presque insolent. A Nîmes aussi, les chiffres sont positifs : « On prévoit 150 embauches en 2013. Toutes en CDI. En 2012, dans ce restaurant (celui de ville active donc, NDLR) on a vu passer 1 200 000 clients. Aujourd’hui, il y aura 3 000 personnes dans notre établissement ». Comme quoi le Big Mac se porte toujours bien. Aussi bien que ceux qui en mangent régulièrement. Autre signe de bonne santé : un nouveau restaurant ouvrira ses portes à Saint-Césaire le 30 avril prochain.

Parmi les métiers présentés ce mardi, ceux d’équipiers (préparation de produits, accueil, service), de barista (employés des Mc Café), de formateur (accueil et forme les équipiers), de manager (responsable d’établissement) et de Directeur. Des métiers avec néanmoins un turn-over très important : 60 à 70% à Nîmes. Mais quand on décide de rester, de suivre une formation - CAP, BTS - si besoin (avec le Greta à Nîmes) on peut monter très vite dans les échelons. Au final, 70% des équipes dirigeants ont commencé comme équipiers. Au Mc Do, on vient donc comme on est et on peut en sortir en étant quelqu’un.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

3 réactions sur “NÎMES : Le Mc Donald’s Ville Active présente ses métiers au grand public”

  1. Pour y avoir travaillé durant presque un an, il ne faut pas s’étonner du turn-over important vu les conditions de travail déplorables et l’abus de pouvoir des « cadres » du restaurant qui pour la plupart, ont un niveau d’études relativement bas (et le salaire qui va avec).

    1. pour y travaillé actuellement je ne serais pas tout a fait daccord conditions de travail loin d’être déplorable, or mis les horaires décalées et les coupés mais bon ce n’est pas une surprise quand tu rentre chez mac do…. je pense que toute personne ressent différemment les choses dans son lieu de travail d’où le turn over ce qui n’y trouve pas leur compte s’en vont et les autres reste … et ce n’est pas un cadre qui parle 😉

    2. je suis tout a fait d’accord c se voilé la face dire que c’est beau les cadres on abuse grave il considère les nouveaux comme des esclaves pour y avoir travailler ossi et si il aime pa ta tete tu montera jamais mm si tu bosse qu’un formateur ou qui d’autre VIVE MCDO

Répondre à Big Mac à l'embal' comme on dit Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité