Actualité générale.Actualités

GARD Sans être à sec, la recharge des nappes phréatiques reste fragile

Photo DR/

Au 1er avril 2013, l'état des principales nappes du département est globalement bon : Le mois de mars, très pluvieux, a permis de rehausser le niveau des nappes souterraines. Pour exemple, il a plu environ 300 mm à la Grand Combe, 177 mm à Nîmes et un peu moins dans la vallée du Rhône (90 mm à Pujaut).

Le niveau de la nappe de la Vistrenque autour de Nîmes a également augmenté mais son niveau reste inférieur à la normale. Les nappes du Gardon et de la Cèze ont un niveau proche de la normale. Le débit des cours d'eau du département est très supérieur à la moyenne sur l'ensemble du réseau et notamment le Gardon et la Cèze.

Cependant, le niveau des nappes souterraines reste fragile

La recharge des nappes phréatiques s'effectuant de septembre à fin mars, les pluies du mois de mars n'ont pas totalement compensé un automne et un hiver très secs. En effet, sur les 5 mois de septembre 2012 à janvier 2013, la pluviométrie a été inférieure de moitié à la moyenne.

De plus, les années 2010, 2011 et 2012 ont été très sèches.

La situation hydrologique étant difficile à prévoir, il convient de rester prudent : il appartient à chacun d’avoir un comportement citoyen et éco-responsable en utilisant l'eau de manière mesurée.

La première réunion du comité sécheresse aura lieu début juin. Il sera en charge d'apprécier la situation de la ressource en eau et de déterminer les mesures qui s'imposent.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Sans être à sec, la recharge des nappes phréatiques reste fragile”

  1. Bonjour, vu l’état inquiétant de la nappe phréatique, je me permets de signaler que le projet de la construction d’un golf à Saint-Hilaire de Brethmas me parait une aberration. La construction de bassins de rétention pour l’arroser me semble de la poudre aux yeux. Une des premières priorités d’un golf est son côté esthétique , s’il possède des lacs artificiels il n’en sera que plus beau. Pouvons-nous réellement croire que ses bassins serviront réellement et régulièrement à l’arrosage? Il semble plus logique de les garder pleins, quitte à puiser dans nos pauvres ressources en eau.
    J’espère que vous ne laisserez pas ce projet, nouveau fléau écologique , voir le jour.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité