A la uneActualité générale.Actualités

CHEMIN BAS D’AVIGNON Caillassage : une policière blessée par des jets de pierre

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Ce mercredi fut, sans doute, une journée difficile pour la police nîmoise. Tout a commencé lors d'un banal contrôle, ce mercredi après-midi un peu avant 16h, dans la rue Jean Moulin au Chemin Bas d'Avignon. Dans cette zone de sécurité prioritaire, les fonctionnaires procèdent au contrôle d'un motocycliste sans casque. Bien connu des services de police, l'auteur de l'infraction prend immédiatement la fuite, balançant au passage un sachet contenant plusieurs morceaux de résine de cannabis...

A bord de leur véhicule, les policiers se lancent à sa poursuite, avant d'essuyer des jets de pierre... A l'aide des caméras de surveillance, l'un des auteurs du caillassage, âgé de 17 ans, est rapidement identifié puis interpellé par la BAC (Brigade Anti Criminalité).

L'affaire ne s'arrête pas là. Un peu plus tard, toujours au même endroit, la police est alertée pour un incendie de container. Des barrières métalliques sont entreposées sur la chaussée pour empêcher les policiers d'approcher… L'histoire se répète : les agents sont caillaissés, du toit d'un immeuble cette fois, et un nouvel individu est repéré par les caméras. Seulement, celui-ci parvient à prendre la fuite. Comme le conducteur sans casque, il est toujours activement recherché par les forces de l'ordre.

Des renforts ont été dépêchés sur place dès que possible pour éviter toute escalade de violence. Malgré tout, les jets de pierre ont fait une victime : une policière qui a été blessée à la jambe et aussitôt rapatriée. Sous la protection des policiers, les pompiers ont pu éteindre le feu et les services de la voirie ont retiré les restes du container et des barrières métalliques.

C.M

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

3 commentaires

  1. C’est plus difficile avec cettepopulation la qu’avec les ravers de St victor la Coste qui eux ne se sont pas enfuis, n’ont pas mis le feux,n’ont pas jetés des cailloux sur, les gendarmes ,se sont laissés controler et ont pris une prune pour chaque véhicules et ne parlons pas des organisateurs a qui on a confisqué tout le matériel et qui n’ont pas finit d’avoir des démélés avec la justice;c’était plus facile la ,plutot que d’aller en attraper un dans une cité ;il y a vraiment deux poids et deux mesures !!!

    1. les forces de l’ordre ont sans aucun doute des consignes à respecter: « il ne faut pas stigmatiser ce qui pourrait être notre électorat »
      spéciale dédicace au préfet pour sa semaine de la fraternité, à Marion Mazauric et aux associations anti-stigmatisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité