Actualité générale.ActualitésNîmes

GRANDS JEUX ROMAINS II : Des marchands au pied des arènes

Stéphanie vend des salades sans en raconter

Une poignée d'irréductibles producteurs locaux se sont installés, pendant deux jours de 9h à 19h, sur l'Esplanade Charles-de-Gaulle pour proposer au public venu nombreux des produits de toutes sortes. Stéphanie (sur la photo), qui tient une exploitation agricole bio à Marguerittes*, a décidé de ne vendre que des produits que l'on pouvait trouver à l'époque romaine :"Il y a deux légumes, en particulier, qui intriguent les passants, explique Stéphanie. C'est le céléri rave et le chou rave". C'est vrai que leurs formes étranges attirent l'oeil autour du radis noir, de la hussarde, une vieille variété de salade, des betteraves... Un homme, lui, vend des crêpes antiques à la farine de chataignes. Le vendeur ne peut s'empêcher de rire quand un enfant lui demande une crêpe au Nutella. Dans ce marché, on trouve aussi de quoi ramener de jolis souvenirs à la maison comme ce clou - une sorte d'écusson - avec l'emblème de Nîmes ou des amphores défournées dans la nuit par une céramiste de la route de Sauve. A voir...

* Stéphanie et son compagnon Thibault sont tous les vendredis matin au marché Jean Jaurès et les samedis matin à celui de Marguerittes

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité