Actualité générale.Actualités

GRANDS JEUX ROMAINS IV. Quand les restaurants se mettent à l’heure romaine

 

Ce midi, au Carré Jazz

A la mi-journée, boulevard Victor Hugo, la foule afflue et disparait en un éclair… Juste le temps de contempler le défilé de l'empereur, des soldats et des barbares qui, en rang serré, descendent aux Arènes. Sur les trottoirs, les restaurateurs se frottent les mains. Ce week-end, l'afflux touristique est si important que certains, d'ordinaire fermés le jour du seigneur, travaillent ce dimanche.

Agneau cuit au four et sauce aux abricots/raisins.

Café Olive et Carré Jazz

Pour tirer leur épingle du jeu, les restaurateurs proposent une assiette romaine ! Plats chauds ou produits frais, il y en a pour tous les palais. Au Café Olive, le chef Sanchez s'active dans tous le sens : "Les assiettes ne sont pas encore prêtes… Nous en sommes encore à la préparation". Au menu : de l'agneau cuit au four avec une jardinière de légumes et des céréales côté féculents. Le tout arrosé d'une sauce à l'abricot et au raisin. Il y a de quoi se lécher les babines... Voilà donc une bonne idée repas pour ce soir, sachant que la découverte culinaire se clôt en même temps que les grands jeux romains.

Ce petit plus, "nous permet de valoriser notre culture, mais aussi d'attirer les touristes. On sait que le nombre de touriste ce week-end est très important", affirme Emeric Berardengo, propriétaire du Café Olive.

En remontant le Victor Hugo, près de la Maison Carré, le Café Jazz fait carton plein. "Vous savez, si nous on est ouvert aujourd'hui, exceptionnellement, c'est surtout pour faire plaisir à un ami… Un certain Michael Couzigou, le directeur de Culture espace ", explique, non sans humour, Christian Cochet, le propriétaire du bar.

Son assiette romaine est quant à elle, composée de plusieurs petites spécialités dont la Paladus (du bacon sur une base de moutarde à l'ancienne au miel), Samsa (de la tapenade aux épices avec de la feta), Melmenta (un fromage frais avec de la menthe, du miel et des pignons). "En plus, on fait marcher les producteurs locaux", lance Christian Cochet, qui prend ses produits à Beaucaire, pour le vin, et à Taberna Romona sur le site archéologique de Glanum.

Certains restaurants sont encore ouverts ce soir. Renseignement : devant les arènes au stand de l'espace "presse/communication".

C.M

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité