A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – AS MONACO : 0-1. Touré assomme les crocos et envoie Monaco en Ligue 1

Cyrille Merville stoppe le penalty du monégasque Yannick Ferreira Carrasco

Sentiment mitigé à la fin de cette rencontre. Au nombre d’occasions, à la possession de balle, à la domination sur le terrain, Monaco n’a pas volé sa victoire. Mais qu’il est frustrant de tenir plus d’une heure de jeu à dix contre onze et d’encaisser un but à la dernière seconde. Les crocos, combattants, auraient mérité le point du match nul. Grâce à cette victoire, Monaco s’envole pour la Ligue 1. Le titre n’est pas loin non plus.

Environ 500 supporters monégasques ont choisi, par cette belle après-midi, de venir soutenir leur équipe sur la pelouse des Costières. Ils n’auront pas grand-chose à se mettre sous la dent pendant les dix premières minutes où l’on voit deux équipes qui font jeu égal. Une frappe timide de Mendy, à ras de terre, est loin d’inquiéter Cyrille Merville qui va faire un très grand match. Peut-être son meilleur cette saison. Son festival d’arrêts commence par une bonne interception sur un centre, tendu et dangereux, de Dirar (20’). Deux minutes plus tard, il s’envole et sort une claquette d’exception pour détourner une puissante frappe d’Ocampos. Dans la minute qui suit, le défenseur central Andrea Raggi, monté aux avants postes, réalise un contrôle magnifique qui élimine Benoit Poulain. Retenu, Raggi s’effondre et obtient le penalty. Tony Chapron, l’arbitre de la rencontre, sort un carton rouge contre le défenseur nîmois. Autant le penalty est mérité, autant le rouge est sévère. Une décision arbitrale qui a de quoi relancer le débat sur la double peine. Yannick Ferreira Carrasco s’élance mais Merville, inspiré, choisit le bon côté et stoppe le penalty. Le stade, debout, poing levé, célèbre son héros. Dans cette première période, Merville aura l’occasion de s’illustrer sur un tir à ras de terre d’Ocampos (27’) et de Germain (28’). Côté nîmois, excepté des situations dangereuses, Subasic, le portier monégasque, n’a pas vraiment été inquiété.

Le gardien nîmois est à nouveau sollicité dès le début de la deuxième mi-temps. Il sauve son équipe en se couchant bien sur le tir de Yannick Ferreira Carrasco qui avait profité d’une boulette d’Haddou (51’). Cette deuxième période est difficile pour les crocos qui n’arrivent pas à garder le ballon. Mais, leur courage, leur résistance, font plaisir à voir. Les joueurs de Zvunka opèrent en contre. A la 54eme minute, Benezet profite d’une mauvaise lecture de deux monégasques et part de son camp pour jouer avec Nouri un deux contre deux. Mais le lutin nîmois ne parvient pas à trouver son partenaire au moment de la dernière passe. Nouveau contre nîmois. Celui-là est encore plus dangereux. Ogounbiyi réussit à trouver Nouri à la limite du hors-jeu. Le tir en force de l’ancien havrais n’est malheureusement pas cadré. Quelle occasion pour une équipe réduite à dix contre onze (78’). Dans la foulée, Amewou voit un ballon contré par l’arbitre lui revenir dans les pieds. Il frappe. Subasic est dessus. Le match s’emballe. Ca sent le KO. Sur un ballon aérien, Ocampos effectue un retourné acrobatique. Le geste est parfait mais Merville d'un étonnant réflexe repousse le ballon. Superbe des deux côtés. Sur le dégagement, Nouri, sur l’aile droite, adresse un centre tendu pour Benezet qui arrive lancé mais son tir est contré au dernier moment. A la 90eme minute, les joueurs de Zvunka obtiennent un coup-franc excentré, à l’entrée de la surface monégasque. Haddou s'en charge et envoie une bonne frappe qui rase la barre (90’). Alors que le match semble se diriger vers le match nul, Monaco obtient un dernier corner, contesté par les nîmois puisqu’aucun joueur ne semble avoir touché le ballon. Repoussé dans un premier temps, l’action se finit par un centre et par la tête, rageuse et décroisée, d’Ibrahima Touré (90+4’). Cette fois, Merville ne peut rien faire. Touré et toute son équipe courent vers leurs supporters qui chantent, fièrement et à juste titre, « on est en Ligue 1 ! ».

Les réactions :

Valère Germain, AS Monaco, pendant la conférence de presse d'après match

Valère Germain : « On mérite cette montée parce qu’on a été quasiment en tête toute l’année. Nîmes a bien joué le coup. Tout le monde à Monaco est heureux aujourd’hui. Ce n’est que le début d’une belle aventure ».

Victor Zvunka : « Déjà, on sait que contre Monaco c’est très compliqué. Je ne discute pas le penalty. Mais l’expulsion est sévère. Sur tous les stades, ce n’est pas la même chose. Le douzième homme a fait son effet aujourd’hui. Sur la dernière action, il n’y a pas corner. Sans ce corner, il n’y a pas but. L’arbitre, il fait des arrêts de jeu, on dirait qu’il voulait que Monaco gagne. Enfin… On est tombé sur une équipe de Monaco solide, qui nous a fait souffrir. On n’est pas verni. Je n’ai rien à reprocher à mon équipe. Ils n’ont pas eu la récompense malgré un super Merville et même une super équipe toute entière ».

Claudio Ranieri : « On était très nerveux. On voulait gagner. En fin de match, je croyais toujours à la victoire, je jouais avec les joueurs. Nîmes a très bien joué à dix. Benezet, c’est magnifique… On mérite la montée en Ligue 1. Je suis très satisfait, très heureux mais je pense déjà à notre prochain match. L’objectif c’est de gagner ce titre de Ligue 2 ».

 Aurélien Boche : « Il faut féliciter Monaco. Nous, on a un peu de regrets. On a été courageux mais on a perdu trop de ballons. On aurait dû faire match nul. On n’avait rien à perdre mais on voulait bien finir pour le public. Il nous reste un match à domicile qu’on va essayer de gagner. On voulait finir à la sixième place. Si on finit huitièmes, ce sera une légère déception ».

Nicolas Benezet : « A dix contre onze, on n’a pas tenu le coup. C’est cruel. On a fait tout notre possible. Mais on prend ce but qui nous fait mal. On a tous bien défendu, tous bien attaqué ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE – AS MONACO : 0-1. Touré assomme les crocos et envoie Monaco en Ligue 1”

  1. superbe match des crocos malgré des arbitres à côté de la plaque . Continuez sur cette voie en vous battant à chaque match chers joueurs et vive nîmes olympique. On visera la montée en L1 l’an prochain avec 1 ou 2 renforts tout est possible. Mais perso je pense qu’il faut conserver merville poulain nouri benezet gracnic ogunbiyi boche et excusez pour ceux dont j’ai zappé le nom, et victor zwunka super coatch de cette équipe. L’année prochaine je prend un abonnement pour tous les matchs à domicile de N.O..
    Signé un Nîmois de naissance domicilié dans le vaucluse. et je dirai VIVE NÎMES OLYMPIQUE

  2. j ai vu le match une question le 10 benezet est il payé pour ce qu il fait ? il n a pas sa place n a pas touché un ballon pour dreer le jeu il a eu le stress ca se voyait et quand il avait le ballon il le donnait a Monaco il ne maitrise pas son jeu lamentable en tout cas ce jour la dommage car ca penalise toute l equipe… bravo aux autres et surtout au gardien .

    1. Marrant bernard .. D’un côté tu as Ranieri, ex-coach de Chelsea, Juve, Valencia, Inter Milan qui dit que Benezet est un joueur magnifique, et toi, tu le traites de « joueur lamentable ».

      Qui croire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité