A la uneActualité générale.ActualitésRCNG Nîmes

EN IMAGES. RUGBY. Les Nîmois se hissent en fédérale 2

Les Nîmois du RCNG se sont imposés 14 à 0 face à Nice cet après-midi

Ils l'ont fait ! Cet après-midi les Nîmois du RCNG se sont imposés 14 à 0 face à Nice en match retour. Une victoire qui leur permet de monter en fédérale 2. Après un début de match laborieux, les "vert et rouge" sont repartis sur les chapeaux de roues en deuxième mi-temps. Bravo !

Olivier Faceries

Des cris, des éclats de joie et presque des larmes… Cet après-midi, le RCNG  (Rugby Club Nimes Gard) s'est imposé face à Nice en match retour pour les 16ème de finale du championnat de France. Après un match aller difficile, où un Nîmois avait été pris à partie en territoire maralpins, les  rugbymen gardois ont, disons-le sans complexe, fait les choses bien ! Certes, "le match été tendu, on a mis du temps à se caler. Il faut dire qu'il y avait beaucoup de pression étant donné les enjeux", a expliqué Olivier Faceries (2ème ligne).

Des fautes et deux exclusions du côté nîmois… La première mi-temps a été difficile, néanmoins deux pénalités ont été signées par le demi d'ouverture à la 22ème et 30ème minutes.

Dans les gradins l'ambiance était surchauffée. Des cheerleaders aux abois contre l'arbitre, des fans historiques aux musiciens survoltés, tous les ingrédients des parfaits petits supporters étaient réunis pour faire renouer les Nîmois avec le succès. Eux, qui il y a quelques mois titillaient les équipes de fédérale 1 avant de plonger en fédérale 3.

Présent au match, Pascal Gourdel, adjoint aux sports de la ville de Nîmes, voit dans cette victoire "une récompense pour tous ceux qui ont travaillé afin de rebâtir une équipe après les difficultés passées. C'est une fierté pour la ville, on est à l'orée de la Féria, on va faire la fête avec eux".

Une deuxième mi-temps sur les chapeaux de roues

Dès les premières minutes de la seconde mi-temps, les "vert et rouge" donnèrent le tempo avec un essai. Malheureusement, la prouesse s'est arrêtée dans son élan, avec une transformation ratée. La suite du match se joua pas mal près de la ligne d'essai nîmoise. Le RCNG frôla à plusieurs reprises la catastrophe. Mais plus de peur que de mal : aucun point n'a été marqué par Nice.

Au coup de sifflet final, c'est la consécration. Dans les gradins, le président Claude Pontaud est muet d'émotion, acquiesçant les "vous êtes ravis !", lancés par les centaines d'aficionados du ballon ovale. Quelques minutes plus tard, les joueurs ont clos leur belle prouesse au rythme des "Sardines" de Patrick Sébastien !

D'autres matchs sont encore à jouer. Et qui sait, peut-être qu'un titre de champion de France est à tenter… Après tout, à l'impossible nul n'est tenu !

EN IMAGES : Le coin des supporters

Le stade Kaufmann était plein.
Du bruit pour l'équipe.
Des pompom girls motivées !

Les temps forts du match retour

Pénalité.
Les Nîmois ont frôlé la catastrophe.
Joli !

Le staff et les joueurs

De la joie pour Claude Pontaud, le président du club.
Ça s'arrose !

 

Bravo !

Coralie mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

 

 

 

 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité