EconomieEnvironnementInsolite

MANIF Un semis de courges pour protester contre le projet golfique de Saint-Hilaire

L'association Saint-Hilaire Durable appelle à un grand rassemblement le samedi 25 mai sur la ZAD de Saint-Hilaire de Brethmas. Photo DR/S.Ma
L'association Saint-Hilaire Durable appelle à un grand rassemblement le samedi 25 mai sur la ZAD de Saint-Hilaire de Brethmas. Photo DR/S.Ma

L'association Saint-Hilaire Durable invite tous les opposants au projet golfique à venir semer sur la ZAD de Saint-Hilaire -de-Brethmas, le samedi 25 mai.

Par cette opération symbolique, l'association souhaite "rappeler au président d'Alès-Agglo qu'à l'heure où nombre de jeunes agriculteurs ne trouvent pas de terres pour s'installer, il est insupportable de vouloir faire disparaître 260 ha de terres agricoles pour un projet qui associe inutilité publique et intérêts privés" précise deux représentants de l'association Saint-Hilaire Durable, Béatrice Bernard-Chamson et Rémy Coulet. "Une parcelle ayant vocation à devenir un « trou » sera donc labourée et ensemencée par des agriculteurs."

A 10h30, samedi 25 mai, quelques jours avant que les résultats de l'enquête publique ne soient rendus, les opposants au projet réunis devant la mairie d'Alès, remettront à un(e) représentant(e) d'Alès-Agglo un chèque correspondant au montant du fermage de la parcelle. Un pique-nique géant rassemblera ensuite sur la ZAD "tous ceux qui refusent le béton et le gazon et demandent un autre projet pour conserver à cette zone sa vocation agricole."
L’après-midi, chacun pourra participer à un semis de graines de cucurbitacées sur une parcelle labourée avant de partir à la découverte de ce territoire, libre d'accès, ouvert à tous et aujourd'hui paré de sa livrée printanière.

 

Articles similaires

2 commentaires

  1. Ce projet golfo-immobilier avec expropriation d’agriculteurs au profit de promoteurs est consternant, caricatural et anti-démocratique. C’est un bras d’honneur à l’environnement. Faudrait consulter la population avant de faire main basse sur des terres agricoles et pomper l’eau du gardon.

  2. C’est le Notre Dame des Landes Gardois, Roustan dans la rôle d’ Eyraud, et l’UMP dans celui du PS local.
    Mais toujours mutualisation des dépenses, et privatisation des profits. Contribuables on vous prend pour des perdreaux de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité