A la uneActualités

PROSTITUTION Des PV électroniques pour faire fuir les clients de la RN 100

Les maires des quatre communes traversées par la RN 100 : (de gauche à droite) Georges Bel, Martine Laguerie, Patrick Vacaris et Francis Fabre. Photo archive DR/S.Ma
Les maires des quatre communes traversées par la RN 100 : (de gauche à droite) Georges Bel, Martine Laguerie, Patrick Vacaris et Francis Fabre. Photo archive DR/S.Ma
Les maires des quatre communes traversées par la RN 100 : (de gauche à droite) Georges Bel, Martine Laguerie, Patrick Vacaris et Francis Fabre. Photo archive DR/S.Ma

Octobre 2012, quatre maires du Gard rhodanien remettaient sur la table le problème de la prostitution le long de la RN 100, du rond-point des Angles, à l'entrée de l'autoroute en direction de Remoulins. Sans arme, leur combat était difficile face aux filles de joies (Lire ici). La réflexion a été depuis, rondement menée jusqu'à trouver LA solution : Un arrêté de stationner le long de la RN 100. Fallait y penser. Puisque les quatre édiles Martine Laguerie (Estézargues), Patrick Vacaris (Rochefort-du-Gard), Francis Fabre (Domazan) et Georges Bel (Saze) ne peuvent éloigner les prostituées (Rappelons que la prostitution n'est pas interdite en France, seuls le proxénétisme et le racolage le sont) ils font donc le ménage côté client. "Si un client s'arrête sur cette route, la police et la gendarmerie pourront dresser un procès verbal pour stationnement interdit qui sera envoyé chez le contrevenant directement" explique le maire de Saze. Voilà qui pourrait causer des désordres dans les ménages. L'arrêté est applicable à Rochefort-du-Gard depuis le vendredi 21 juin. À Saze, il le sera dès ce mercredi 26 juin.

Un peu moins de prostituées

Depuis la médiatisation de ce fait, les filles de joies ont quelque peu déserté les lieux, emmenées selon Georges Bel, par leurs proxénètes. "Ils n'aiment pas qu'on leur fasse de la pub ! Au mois d'octobre, nous en avions compté 52. Aujourd'hui, rien que sur ma commune, le chiffre a été divisé par deux" se ravit Georges Bel rappelant qu'il n'a "rien contre les prostituées" mais qu'il pense avant tout à la tranquillité de ses administrés et au désordre laissé derrière sur la route une fois la journée de ces dames terminée.

Le PV est donc la seule arme de ces quatre maires dans ce combat contre la prostitution et les courriers envoyés à Manuel Valls, ministre de l'Intérieur et à la Garde des sceaux Christiane Taubira, n'y pourront rien changer.

S.Ma

Articles similaires

4 commentaires

  1. les prostituées c’est comme la drogue : tant qu’il y aura des consommateurs , il y aura la demande . Il y a des femmes seules qui demandent qu’a faire des rencontres
    ( mais elles sont moins attirantes ? ) j’arrette avec mon coté moraliste lol ! .
    gardoisencolère se fait calmer sur la RN par un business qui ramene des réseaux mafieux qui la nuit cambriolent nos villages .
    moi aussi je suis en colère

  2. Quand diable les maisons closes seront de nouveau autorisées ! …pour sécuriser et protéger les prostituées, lutter contre les MST, combattre la prostitution forcée de femmes immigrées, éradiquer le proxénétisme, accorder à cette activité professionnelle un cadre juridique et retirer des rues une profession qui ne devrait pas être exercée dans la clandestinité, hors d’atteinte des forces de police, au dessus des lois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité