Actualité générale.ActualitésInsolite

CLIN D’OEIL Les dessous de la Braderie d’été d’Alès !

Franck et Ourdia écument les marchés du Gard depuis près de 20 ans. Photo DR/S.Ma
Franck et Ourdia écument les marchés du Gard depuis près de 20 ans. Photo DR/S.Ma

Ce lundi 8 juillet, la grande braderie d'été d'Alès a pris ses quartiers dans les rues de la capitale cévenoles. Sur les étalages installés à quelques mètres des magasins sédentaires qui annoncent l'étape de la deuxième démarque des soldes d'été, les autres commerçants cassent les prix sur des produits les plus variés. Vêtements, bijoux, chaussures, petits appareils ménagers à la pointe de la technologie, boîtes en plastique hermétiques d'une marque très célèbre, sacs, chapeaux, chaussettes etc... Tout ici est bradé sauf la joie des consommateurs.

Promenez-vous dans les rues d'Alès, fermées à la circulation pour l'occasion, et vous vous rendrez compte que le stand qui remporte le plus grand succès et celui... des petites culottes ! Présentés en vrac dans des panières, les sous-vêtements sont mis sens dessus dessous par des clients exigeants qui touchent la matière, l'étire, la caresse parfois, avant de poser cette fameuse question : "C'est combien ?" Sur leur stand situé sur la place de l'Abbaye, en face des Halles, Ourdia et Franck ne savent plus où donner de la tête. A droite, puis à gauche, les clients les interpellent, c'est la course. Et malgré le soleil qui tape sur leurs patchwork de parasols, les commerçants gardent le sourire et n'hésitent pas à prendre quelques secondes pour plaisanter. "Ça vous fera 12€, s'il vous plaît" lance-t-il en réceptionnant le billet de 20. "Je vous rends la monnaie ou je vous chante une chanson ?"

Le monde du marché, Franck et Ourdia le connaissent bien, "ça fait 17 ans que nous sommes dans le métier. Nous avons commencé par un stand de chaussures. Puis cinq ans après nous nous sommes lancés dans les sous-vêtements" se souvient la commerçante. Un hasard, une opportunité qui les ont conduit à la petite culotte, au sous-gorge et autres type de lingeries. "Nous avons eu l'occasion de travailler avec une société espagnole qui faisait des sous-vêtements de grande marque. Nous avons ainsi pu bénéficier de bons prix sur des articles déclassés et des fins de série de très bonne qualité." C'est ainsi qu'il y a 12 ans, le couple gardois a pu créer son stand et criait à qui voulait l'entendre, "tout à 10 francs !" Et aujourd'hui, "grâce à la fidélité de nos clients", ils sont encore là, ce malgré un marché en crise et une saison qui a eu du mal à démarrer... Il n'y a plus de saison ma pauv' dame !

La braderie d'été d'Alès organisée par l'UCIA se poursuivra toute la journée jusqu'à 18 heures.

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité