A la uneActualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

ENQUÊTE Les disparues de Perpignan : Francisco Benitez, le suspect n°1 ?

Capture d'écran : Paris Match.
Capture d'écran : Paris Match.

Ce jeudi 8 août au soir, le parquet de Nîmes a rouvert une enquête datée de 2004 et clôturée en 2007 (faute d'éléments probants) portant sur la disparition de Simone de Oliveira Alves, l'ex maîtresse de Francisco Benitez. Le 29 novembre 2004, la jeune femme d'origine brésilienne âgée de 28 ans avait récupéré quelques affaires personnelles à son domicile, laissé ses quatre enfants à un proche, avant de disparaître dans la nature sans jamais être retrouvée. A cette époque-là, Francisco Benitez travaillait à Nîmes. Celui qui entretenait une relation avec Simone de Oliveira Alves depuis quelques années, avait été entendu en tant que témoin sans avoir été inquiété. Un témoignage qui, en juillet 2013,  a fait écho avec celui qu'il avait livré aux enquêteurs dans une autre affaire de disparition, celle de son épouse avec qui il était en instance de séparation, Marie-Josée, 53 ans et de sa fille, Allison, 19 ans, une des candidates à l'élection de Miss Roussillon.

D'étranges similitudes entre ces deux affaires

Dans ses auditions à neuf ans d'intervalle, Francisco Benitez avait parlé d'une dispute qu'il aurait eu avec sa maîtresse et son épouse. Les deux femmes lui auraient envoyé un texto annonçant leur départ. Autre fait, Francisco Benitez ne s'était pas précipité pour signaler la disparition de Simone de Oliveira Alves, tout comme celles de son épouse et de sa fille au mois de juillet.

Faut-il alors considéré Francisco Benitez, retrouvé pendu sur son lieu de travail lundi dernier, comme le suspect N°1 ? Avec la réouverture de l'instruction de 2004, la police judiciaire chargée de l'enquête sur la double disparition de Perpignan, devra réentendre toutes les personnes interrogées lors de la disparition de Simone de Oliveira Alves.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité