A la uneActualité générale.Actualités

RENTREE DES CLASSES Les cloches sonnent pour les élèves nîmois

Rentrée des classes ce matin au Collège Feuchères. Ici, la classe de sixième E
Rentrée des classes ce matin au Collège Feuchères. Ici, la classe de sixième E

Les cloches ont sonné ce matin dans les établissements scolaires du département. A Nîmes, Jean-Paul Fournier a fait le tour des écoles pendant que Damien Alary en faisait de même dans les collèges. Pour eux aussi, c'était la rentrée...

Rentrée studieuse ce matin au collège Feuchères si l'on en juge par le silence qui règne dans la classe de sixième E. Madame Boué, le professeur de Français, fait connaissance avec ses nouveaux élèves, qui eux-mêmes font connaissance avec les représentants politiques locaux qui sont venus à leur rencontre : la députée Françoise Dumas, le Préfet Hugues Bousiges, le Président du Conseil Général Damien Alary, l'élu UMP et membre du Conseil d'Administration Laurent Burgoa, l'inspectrice académique adjointe Mireille Vincent...

Pour ces adultes aussi, ce mardi 3 septembre rime avec rentrée des classes et bonnes résolutions. Lors d'une conférence de presse improvisée devant les membres de cet établissement dirigé par Gilles Arfos, Damien Alary parle d'une "journée dont on se rappelle tous" et donne des chiffres pour démontrer l'engagement du département auprès des jeunes élèves gardois :"On investit 33 millions d'euros pour la construction, la rénovation et l'entretien des collèges". Cette année, dans le Gard, 53 collèges publics et 18 privés accueillent un peu plus de 29 000 collégiens. Une grande partie de ces établissements profitera d'une grande et précieuse nouveauté : le très haut débit. D'ici le premier semestre 2014, le Conseil général a l'ambition de fournir 8 mégas pour la majorité des établissements et 10 mégas pour les collèges nîmois.

rentrée des classes
rentrée des classes

Le Préfet, inlassable défenseur de la Fraternité, fait "l'éloge de l'école de la République" :"C'est ici que l'on réaffirme les valeurs de la République. C'est ici qu'on apprend à vivre ensemble. C'est ici qu'on apprend ce que veut dire le mot fraternité". Avant de se tourner vers les professeurs :"Il faut que vous sachiez qu'un jour où l'autre ceux qui sont devant vous se souviennent de ce que vous leur avez apporté". Et de confier qu'il y a deux ans, Hugues Bousiges a téléphoné à ses anciens professeurs de Première et Terminale pour les remercier. Peut-être que le collège Feuchères compte lui aussi des futurs Préfets....

D.R/C.M
D.R/C.M

Jean-Paul Fournier auprès des écoliers nîmois

De jolies cartables sur le dos et des chaussures flambant neuves… Ce matin, les 12.334 écoliers nîmois ont fait leur rentrée dans les 80 écoles que compte la ville (école maternelle, élémentaire, primaire). A 8h20, rue Saint Castor, les parents et enfants attendent patiemment devant l'établissement. Au moment où la cloche sonne, c'est la ruée : les parents se précipitent à la fenêtre centrale pour savoir dans quelle classe va être affecté leur petit. Dans la cour, un nouvel élève un peu plus grand que les autres : le maire de Nîmes ! Jean-Paul Fournier visite toute la journée, avec son équipe dont l'adjoint délégué à l'éducation Jacky Raymond, les élèves, parents et professeurs.

Intimidée, une petite fille aux yeux noisettes fixe "ce grand homme en costume bleu" : "C'est M. le maire", chuchote-elle.  A ses côtés, sa maman, Cécile explique : "le réveil n'a pas été trop difficile. Il faut dire que la semaine dernière nous nous sommes réveillées tôt pour reprendre le rythme". Un peu plus loin, c'est l'avalanche de larmes. Emma, 5 ans, se semble pas prête à faire sa rentrée, mais préférerait plutôt "rentrer à ma maison". Une scène qui contraste franchement avec les deux chenapans d'à coté qui jouent à trappe-trappe.

Après la visite de l'école primaire, place à l'école maternelle de la place du Chapitre. Les jeunes élèves s'attellent déjà à la tâche : pâte à modeler ou crayon à la main… Les idées fusent et la créativité s'exprime sans limite. Mais gare aux petites malignes qui n'hésitent pas à se faire la malle : "j'ai fini, je pars", lance une jeune demoiselle en robe rouge, rattrapée in extremis par la directrice de communication du maire de Nîmes. On l'a échappé belle !

Coralie Mollaret & Tony Duret

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité