Actualité générale.ActualitésAlès-Cévennes

ALÈS Arthur H sera ce soir au Cratère

Arthur H et son musicien Nicolas Repac seront ce soir à 21h au Cratère à Alès
Arthur H et son musicien Nicolas Repac seront ce soir à 21h au Cratère à Alès

Le festival "Textes et voix" en Cévennes s'achève ce soir au Cratère avec Arthur H et son musicien Nicolas Repac. Ils présenteront à 21 heures une lecture musicale intitulée L'Or noir, une compilation de textes d'Aimé Cézaire, Edouard Glissant, René Depestre, Dany Laferrière. De la négritude à la créolisation, ils nous emmèneront dans un parcours poétique, rythmique et musical, essentiellement centré sur l'arc antillais, évoquant la terre, l'amour, les racines et les rêves, la fièvre et le tremblement, au coeur du monde, du tout-monde.

Arthur H

Fils de Jacques Higelin et de Nicole Courtois, Arthur H quitte le lycée à 16 ans et part alors trois mois naviguer aux Antilles. Ses parents l'envoient ensuite à Boston où il étudie la musique pendant un an et demi. De retour à Paris, il monte quelques groupes et expérimente ses premières compositions jusqu'à une participation ratée au Festival de Bourges qui va le pousser à retravailler sa musique. C'est à la croisée d'influence musicales très diverses telles que Thelonious Monk, Tom Waits, les Sex Pistols, la chanson, le jazz, le blues ou encore le tango, qu'il se construit sur un univers particulier.
En 1988, il monte un spectacle avec Brad Scott, contrebassiste anglais, qui sera au programme pour trois dates dans une salle parisienne de 60 places. Le succès étant au rendez-vous, le spectacle est reprogrammé pendant un mois. C'est en 1990 que sort "Arthur H", premier album éponyme, qui connaît un fort succès notamment grâce à la tournée précédente ainsi qu'à une presse élogieuse. Se succéderont ensuite plusieurs albums qui lui valent à chaque fois un accueil tout aussi chaleureux, de "Bachibouzouk" à "Mystic Rumba" en passant par "Trouble fête", "Pour Madame X", "Négresse blanche", "Adieu tristesse", "L'homme du monde" et enfin son dernier album "Baba Love".
Avec "Baba Love", Arthur H se balade, se perd et on le suit, toujours plus loin. Il nous livre la quintessence de ce qu'il sait faire le mieux, de la poésie avec de la musique. Pas de consensus, pas de faux-semblants, pas de sentimentalisme gratuit, juste une livraison immédiate d'émotions pures. Les ingrédients : de l'amour, de l'art, de l'humour, des voyages, du sexe.
Le 10 novembre 2010, Arthur H participe au Théâtre de l'Odéon à Paris à une soirée hommage à Édouard Glissant. Sa lecture de Cahier d'un retour au pays natal d'Aimé Césaire y est bouleversante. On le découvre, dira-t-on "pas seulement interprète d'une parole et d'une pensée mais bien incarnation, ceci sans effort, comme si les mots du continent africain lui venait du plus profond de lui-même, comme la musique qui peut sembler venir parfois d'une source originelle un peu mystérieuse". C'est au cours de cette soirée que lui vient l'idée de consacrer tout un spectacle à la lecture musicale de la poésie noire.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité