A la unePersonnalités.Société

IMAGE DU JOUR Sylvestre Wahid enchante ses convives au CFA de Marguerittes à l’occasion de la fête de la gastronomie !

IMG_5414
Sylvestre Wahid venu préparer un repas esquis au CFA de Marguerittes à l'occasion de la fête de la gastronomie

Dans le cadre de la fête de la gastronomie et l'opération "27 régions, 27 chefs, 27 recettes", un ancien apprenti du CFA de Marguerittes, Sylvestre Wahid,  a été choisi par Sylvia Pinel, Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme pour représenter et promouvoir la gastronomie française avec pour ambition de  "faire découvrir la gastronomie à tous".

Une quarantaine de convives et les caméras de la chaîne de télévision M6 (dans le cadre d'un reportage pour "66 minutes") s'étaient donc donnés rendez-vous ce vendredi entre 12h et 14h au CFA de Marguerittes pour partager un repas concocté par Sylvestre Wahid avec, au menu, en entrée, Fleur de courgette, du jardin de l’Oustau de Baumanière, farcie de brousse et haricots verts, capuccino de piquillos et menthe poivrée, huile d’olive AOC du moulin de Castelas, en plat principal, Canon d’agneau Tradition Baumanière et Gratin Dauphinois, enfin, au dessert, Pomme rôtie puis confit longuement, sabayon glacé à la graine de vanille de Tahiti et sablé breton pur beurre.

Sylvestre Wahid, garçon modeste à l’avenir brillant, son parcours professionnel a été accompli dans les règles de l’art : d’abord un apprentissage à Nîmes où il fut l’élève de Thierry Marx au Cheval Blanc suivi d’une année en tant que premier commis auprès d’Alain Solivérès au restaurant Les Elysées du Vernet à Paris. En 1997, Sylvestre Wahid entre chez Alain Ducasse pour parfaire et achever sa formation. Second de cuisine au Plaza Athénée jusqu’en 2000, il poursuit alors sa route et élargit ses horizons. Curieux du monde et de ses saveurs, il traverse l’Atlantique, où, à New York, il devient le second de cuisine de Didier Elena. Il participe ainsi au rayonnement du restaurant Alain Ducasse "At the Essex House", établissement rapidement récompensé par la plus haute distinction culinaire aux Etats-Unis : 4 étoiles au New York Times.

De retour en France en 2005, Sylvestre Wahid diversifie son expérience en rejoignant les rangs du ‘Centre de Formation Alain Ducasse’ à Argenteuil en qualité de consultant où il participe à la création et à l’ouverture de plusieurs restaurants à travers le monde.

Arrivé aux Baux-de-Provence à la fin de l’automne 2005. Sylvestre Wahid prend place derrière les pianos de l’Oustau de Baumanière en succédant au charismatique chef Jean-André Charial. Il accepte de relever un véritable défi : celui de renouveler l’esprit de cette grande maison en conservant les classiques de sa carte.

Après la cuisine riche et crémeuse de Raymond Thuilier et celle, plus subtile, de Jean-André Charial, Sylvestre Wahid se livre à un exercice de funambulisme cherchant l’équilibre entre modernité et tradition. Le renouveau s’immisce au travers de son insatiable curiosité pour les produits et les techniques, sa passion pour les voyages et son inspiration puisée dans la cuisine asiatique.

Récemment, son goût des défis l’a poussé jusqu’au Groenland où il a officié sur un iceberg à la dérive par 2° C. Imaginant, sous l’éclat des lieux, un dîner au champagne pour le navigateur Mike Horn. Sylvestre Wahid a inauguré une série de sept repas unique pour célébrer la beauté du monde.

Depuis décembre 2009, aux prémices de l’hiver, Sylvestre Wahid et son équipe prennent les commandes des cuisines du restaurant gastronomique de l’hôtel Le Strato à Courchevel. Un hôtel de luxe dirigé par Mr & Mme Boix-Vives. Comme pour accueillir l’année 2012, sa créativité et son désir de perfection ont été récompensés par une deuxième étoile au guide Michelin.

Dès son retour de Courchevel, Sylvestre Wahid, prend plaisir à partager sa passion pour la haute gastronomie en proposant à une clientèle privilégiée des cours de cuisine à l’Oustau de Baumanière, au printemps et à l’automne. Partage et excellence sont alors, ses maîtres mots.

Le Centre de Formation des Apprentis de Marguerittes de la CCI de Nîmes compte 986 apprentis, l'un des premiers du Languedoc-Roussillon.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité