A la uneOG, trait pour trait

TRAIT POUR TRAIT Les roulottes de Saint-Quentin-la-Poterie, une nouvelle version de Accords et désaccords

woody

Lasserpe n’a pas sa plume dans sa poche. Comme tous les dimanches, le dessinateur aux traits taquins mais jamais moqueurs s’est laissé inspirer par un fait marquant de l’actualité gardoise. Sur les chapeaux de roues, il a interprété, à sa manière, l’affaire des roulottes de Saint-Quentin-la-Poterie (Lire l’article ici), une nouvelle version du très célèbre film du tout aussi célèbre Woody Allen, Accords et désaccords. Si le cinéaste américain est cité, c’est parce qu’au mois d’août, il avait fait appel aux services de Pierre Le Fur, collectionneur de roulottes authentiques installé à Saint-Quentin-la-Poterie. Ce même collectionneur qui s’est retrouvé face à la justice assigné par son propre maire, accusé d’avoir construit une bâtisse de 75m² sans permis de construire. Un désaccord arbitré par le tribunal de Nîmes, la partie a été remportée par Pierre Le Fur. Mais la mairie peut encore contre-attaquer en faisant appel.

S.Ma

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité