A la uneInsolite

VU À NÎMES. Les graffeurs sont dans la place… Retour en images

Sur le parvis de la SMAC Paloma, une douzaine de graffeurs agitent leurs bombes. Photo DR/S.Ma
Sur le parvis de la SMAC Paloma, une douzaine de graffeurs agitent leurs bombes. Photo DR/S.Ma
Sur le parvis de la SMAC Paloma, une douzaine de graffeurs agitent leurs bombes. Photo DR/S.Ma

C'est un rendez-vous unique en son genre à Nîmes. Une douzaine de graffeurs de renommée venus de toute la France et même au delà ont posé leurs bombes à peinture sur le parvis de la SMAC Paloma pour un Jam graffiti. Un événement co-organisé par le collectif La Ruche et l'association Kourt'Echel en partenariat avec les équipes de Paloma.

A 10 heures pétantes, Supocaos, l'un des organisateurs du Jam et ses amis graffeurs ont investi le parvis de la salle nîmoise sur lequel ont été installées de grandes structures de bois peintes en noir, des barrières cellophanées ainsi que des voitures. Toute une journée durant, les graffeurs dont certains viennent du Pérou vont s'adonner à leur art encore trop rare à Nîmes. "Ici, ce n'est pas comme à Montpellier ou à Avignon, il n'y a pas de zone libre. Alors nous sommes obligés de créer nos propres événements" explique Supocaos, membre de la bande qui a lancé la deuxième édition de L'Expo de ouf à Nîmes, le samedi 7 septembre dernier (Voir les photos ci-dessous). "En créant ce genre de rendez-vous, j'espère que Nîmes deviendra très vite un point d'arrêt pour les graffeurs, que cette culture va se développer."

Carte blanche. Pour certains, les traits sont romantiques, pour d'autres plus futuristes ou encore revendicateurs, peu importe, à chacun son style. "Comme le rap ou la danse, le graffiti ou le street art est une question d'énergie et de flow. Si le geste est fluide, ça passe tout seul."

Une trentaine d'enfants ont pu participer à des ateliers de graffiti et de street art.

Et voilà le résultat en images...

 

S.Ma

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page