Actualité générale.Actualités

SÉCURITÉ. ZSP Saint-Gilles/Vauvert, l’heure du bilan un an après

Le 17 septembre dernier, le ministre de l'Intérieur installait la ZSP dans le Gard à Saint-Gilles et Vauvert. Photo DR/Objectifgard
Le 17 septembre dernier, le ministre de l'Intérieur installait la ZSP dans le Gard à Saint-Gilles et Vauvert. Photo DR/Objectifgard

La ZSP Saint-Gilles/Vauvert a été installée le 17 septembre 2012 par Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur. Hugues Bousiges, Préfet du Gard, a souhaité tirer un bilan de cette année de mise en œuvre en matière de sécurité publique et de politiques partenariales de prévention développées sur le territoire.

Sécurité publique : baisse des faits de voie publique

Quatorze gendarmes mobiles ont été affectés en renfort sur la zone en sus des effectifs des brigades locales. Grâce à ces renforts, le ratio gendarme population est de un pour 400 habitants contre un gendarme pour 925 habitants sur le reste du département. Cette présence renforcée a permis de faire reculer le nombre de faits constatés de 5,72 % sur le périmètre des deux communes (-20,72 % pour les faits de voie publique), par rapport à la même période de l'année précédente (octobre à fin août).

Les atteintes aux biens ont reculé de 12,5 %. Parmi celles-ci, les cambriolages, première priorité assignée aux forces de l'ordre, ont baissé de 30,45 % (soit 67 faits de moins) et de 45,56 % pour les cambriolages de résidence principale.

Dans ce domaine, une cellule a été mise en place pour diffuser directement auprès des habitants des conseils techniques pratiques pour se prémunir contre les cambriolages ; des réservistes de la gendarmerie sillonnent ainsi les deux communes pour proposer des conseils de prévention et ont organisé des réunions de sensibilisation avec la population.

Si les atteintes volontaires à l'intégrité des personnes sont en augmentation (+59 faits) principalement dues aux violences physiques non crapuleuses (+27 faits), notamment se déroulant au sein du cercle familial, en matière de lutte contre les stupéfiants, le nombre d'affaires a été multiplié par deux (54 contre 27).

La cellule chargée du suivi de la coordination des forces de sécurité intérieure, placée sous la présidence du Procureur et du Préfet, s'est réunie à huit reprises.

Les services de l’État ont mené plusieurs contrôles de commerces sur les deux communes.

Prévention/tranquillité publique

La cellule de coordination du partenariat s'est réunie à quatre reprises permettant la mise en place sur ces communes de mesures de prévention notamment en direction de la jeunesse.

Le Préfet a engagé le fonds interministériel de prévention de la délinquance mobilisé sur ces deux territoires à un niveau double de celui des années précédentes, afin de financer des actions de prévention, des séjours de rupture ou des chantiers éducatifs qui ont d'ailleurs débouché pour certains jeunes sur des recrutements. Dans le cadre de propositions d'activité d'insertion auprès de jeunes en difficulté, une pépinière éducative a été créée à Vauvert par la Mairie en partenariat avec les associations Samuel Vincent, sésame autisme et avec le soutien financier de l’Etat.

Une intervenante sociale a été recrutée (co-financement Etat/Conseil Général) pour épauler les services de gendarmerie dans la prise en charge des situations nécessitant un accompagnement social (femmes victimes de violences, accompagnement des victimes, protection des enfants en danger, etc...).

Des actions novatrices sont en cours de déploiement, comme notamment des mesures alternatives aux exclusions pour les jeunes collégiens (stages de responsabilisation). Il s'agit d'éviter l'exclusion de l'école tout en effectuant une mesure réparatrice sous une forme de travail d'intérêt général au sein d'un service public ou d'une collectivité.

Afin de suivre la situation des jeunes en difficulté sur ces deux communes, des cellules de suivi ont été mises en place et se sont réunies cinq reprises en présence de Mme la Procureure de la République. Une quinzaine de situations ont ainsi été examinées et ont permis de réinscrire dans des cursus scolaires des élèves en voie de décrochage scolaire, de remobiliser des jeunes sur les questions d'emploi... Des rencontres ont également été organisées avec les habitants des quartiers afin qu'ils participent également à l'amélioration de leur sécurité.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité