A la uneActualité générale.Actualités

THÉÂTRE DE NÎMES. Le Nîmois Samir Achaabany se met à nu…

D.R/
A gauche, Brahim Bouchelaghem ; à droite, Samir Achaabany. D.R/

Ce mardi, Samir Achaabany présente un spectacle de hip hop intitulé "Dans mes cordes". Mis en scène par Brahim Bouchelaghem, l'un des pionniers du hip hop français, cette "danse autobiographique" décrit la maladie et le combat quotidien du danseur Nîmois.

Mardi, le théâtre de Nîmes donne sa chance au danseur de hip hop, Samir Achaabany. Seul face au public, l'ancien acolyte de Madonna (Confessions Tour 2006), originaire de Nîmes, présentera son solo : "Dans mes cordes". Une "danse autobiographique" qui  retrace le combat quotidien de Samir contre l'épilepsie, cette maladie neurologique qui déclenche des crises de convulsions récurrentes.

"Le monde du Showbiz ne m'intéresse plus. C'est plutôt le théâtre. J'ai trop de  choses à dire pour être derrière un artiste", explique Samir Achaabany. Le solo, une grande première pour ce Nîmois de 37 ans, qui pour la peine a reçu le concours d'un autre pilier du hip hop français, Brahim Bouchelaghem. Ce dernier présentera lui aussi un solo, intitulé "Zahrbat" en deuxième partie de soirée.

Epilepsie. Les associations gardoises Da Storm et Attitude ont mis en relation les deux danseurs, qui flirtaient déjà dans le Gard sur le ring des battles de breakdance. A 41 ans, le mentor a aiguillé Samir Achaabany pour son premier spectacle : "au départ, il voulait faire une démonstration de danse. Je lui ai dit que si il voulait que je l'aide, il fallait que  les spectateurs puissent être touchés par son solo et c'est là où nous avons évoqué sa maladie", explique  Brahim Bouchelaghem.

Atteint d'épilepsie, le Nîmois a voulu "extérioriser" ce qu'il ressent. Depuis quelques mois, Samir travaille d'arrache pied pour parfaire sa chorégraphie et la maîtrise du  décors : une armature métallique symbolisant un ring, idéal pour illustrer ce quotidien combat où se mêlent inlassablement peur et joie.

De la joie "après avoir surmonté une crise. Ce spectacle est donc un message d'espoir pour les personnes atteintes d'autres maladies comme le cancer", ajoute Samir, se réjouissant de l'aide de  "Brahim qui m'apporte toutes les réponses à mes questions". "C'est un bon danseur", reconnait à son tour le metteur en scène. Avec ce spectacle, Samir entre dans l'histoire du hip hop de notre belle et ensoleillée région du Languedoc Roussillon. A découvrir ce mardi à 20 h...

D.R/C.M
D.R/C.M

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité