A la uneActualité générale.Actualités

CINÉMA Suzanne, le récit d’une vie, tourné à Alès

Le film a été tourné l'année dernière à Alès et dans ses environs, mais aussi à Marseille. Photo DR/
Le film a été tourné l'année dernière à Alès et dans ses environs, mais aussi à Marseille. Photo DR/

Suzanne. Une petite fille très complice avec sa sœur, grandissant toutes deux modestement aux côtés d'un père routier et fleurissant la tombe de leur mère dès leur plus jeune âge. Un destin qui semble déjà tracé. Au fil des images, l'enfance est vite rattrapée par une adolescence tumultueuse, où la jeune femme, enceinte un peu trop rapidement décide de garder l'enfant. Mais le tourbillon d'une jeunesse chaotique continue pour Suzanne, entraînant avec elle le garçon qu'elle a mis au monde dans une quête de liberté, de fuite mais surtout d'affection. Elle ne nous emmène pas voir les sirènes, comme l'évoque la célèbre chanson, mais une vie enchaînée à un amour passionnel au point de tout abandonner pour lui. Son enfant, son travail, sa famille et elle-même. Prisonnière de cet attachement viscéral, ces choix la conduiront réellement derrière les barreaux avant qu'elle essaye de redonner un sens à son existence, qui malgré ses efforts restera parsemée d'embûches et de rebondissements inattendus. Si Sara Forestier porte son personnage avec beaucoup de sensibilité et d'émoi, François Damiens se démarque d'autant plus dans son rôle de père veuf, attentif et dépassé par des événements qu'il ne sait plus comment gérer. Une histoire difficile d'une famille éclatée mais étonnamment soudée, qui ne laisse pas le spectateur indifférent, faisant naître chez lui un sentiment de compassion et d'empathie croissant. Un film sans longueurs, qui tient le public en haleine jusqu'au bout et lui laisse la liberté d'appréhender l'histoire à sa façon, celle qui lui correspond le mieux.

Suzanne dans les bras de l'homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Photo DR/
Suzanne dans les bras de l'homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Photo DR/

En avant-première à Alès. Le film, tourné en grande partie à Alès ainsi qu'à Marseille, sera présenté en avant-première ce samedi 26 octobre à 20h30 au Cratère en présence de la réalisatrice Katell Quillévéré et de l'actrice Sara Forestier. Suzanne a été projeté en ouverture de la semaine de la critique au Festival de Cannes 2013 et fera également ce vendredi 25 octobre celle du 35e festival Cinémed à Montpellier. Il a bénéficié du soutien financier de la Région Languedoc-Roussillon en partenariat avec le Centre national du cinéma et du soutien logistique de Languedoc-Roussillon cinéma (commission du film) et de la ville d'Alès. Sa sortie officielle est prévue le 18 décembre prochain.

Elodie BOSCHET

elodie.boschet@objectifgard.com

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité