A la uneActualité générale.Actualités

MUNICIPALES 2014 Quatre défis à relever pour Fabien Gabillon

Fabien Gabillon, accompagné des nouveaux adhérents de "Fédérer Alès". Photo DR/EB
Fabien Gabillon, accompagné des nouveaux adhérents de "Fédérer Alès". Photo DR/EB

Quelques semaines après le retrait de sa candidature à l'investiture socialiste (voir notre article), Fabien Gabillon, bien décidé à mener une "candidature indépendante" à travers son association "Fédérer Alès", présente les premières grandes lignes de sa démarche politique.

À présent "émancipé des appareils politiques" comme il l'indique, Fabien Gabillon assure que "Fédérer Alès poursuit sa route et continue à agglomérer des adhérents, aujourd'hui au nombre de 80, avec des personnalités qui étonneront. La dernière démarche de désobéissance que j'ai eu a créé un appel d'air" confie t-il. Un "appel d'air" représenté ce matin par quatre personnes, nouvellement adhérentes au mouvement et présentées par l'ancien candidat aux primaires socialistes : Carole Prouheze, serveuse ; Ada Taggueb, sans emploi ; Helmut Kramer, professeur d'école et titulaire d'une maîtrise d'ethnologie et Arnaud Bord, exerçant dans le e-commerce. "Ce qui nous réunit tous, c'est la passion pour Alès" souligne Fabien Gabillon.

Quatre défis à relever. "Fédérer Alès" s'est fixé plusieurs défis "autour de valeurs communes". Le premier, d'ordre économique, s'inscrit dans "un fort projet de développement du tourisme, des voies de communication, des services publics et de la création d'une pépinière de coopérative ouvrière". Le second porte sur l'urbanisme et l'architecture de la ville dont "les constructions récentes", selon Fabien Gabillon, "ont été faites au gré des opportunités et sans véritable cohérence" dit-il en prenant pour exemple le projet en cours de réalisation sur la place des martyrs de la Résistance. Pour cette opération "nous souhaiterions qu'elle soit confiée à un cabinet d'architecte avec un cahier des charges". Le troisième défi lancé par Fabien Gabillon s'articule autour de la sécurité pour "orienter la police municipale sur une police de proximité avec une présence dans chaque quartier" déclarant que la vidéosurveillance "ne peut pas être l'alpha et l'omega de toute politique". Le quatrième et dernier se trouve dans le développement des énergies alternatives via "une transition par des initiatives locales plutôt que par une grande politique nationale"Quatre défis jugés prioritaires pour Fabien Gabillon qui rappelle ne pas "oublier les autres domaines tels que l'éducation, le logement, la santé, etc".

Enquête publique. Afin de recueillir les avis de la population alésienne, "Fédérer Alès" lancera d'ici le 8 novembre prochain une enquête publique via leur site internet sur les thèmes suivants : emploi, logement, sécurité, enfance et scolarité, circulation et transport, cadre de vie, démocratie participative. Si d'après Fabien Gabillon "la division au sein du parti socialiste est évidente", la démarche autonome menée par son mouvement "est une offre politique supplémentaire pour la gauche".

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “MUNICIPALES 2014 Quatre défis à relever pour Fabien Gabillon”

  1. Quel malin ce Gabillon …. Roustant n’aura pas de liste FN face à sa candidature et il faut que ce soit Gabillon un soit disant socialiste qui s’y colle.
    Avec ce type la machine à perdre est lancé, merci à gabillon qui permettra à Roustant d’être réélu. Finalement, il vous a promis quoi Roustan ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité