A la une

ENQUÊTE. Tabac, drogue, alcool… Le Languedoc-Roussillon cumule les addictions

Photo d'illustration DR/OG
Photo d'illustration DR/OG

L'information est peu flatteuse pour le Languedoc-Roussillon. Pour la première fois, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) publie une analyse géographique des pratiques addictives issue des données du Baromètre santé Inpes (30 000 personnes sondées en 2005 et 2010). Rédigée sous la forme d'un atlas régional (publié ce jeudi 7 novembre sur www.inpes.sante.fr), cette analyse permet de dessiner les grandes tendances sur les usages des consommations de substances psychoactives des Français. Ce qui peut par extension être utilisé comme un outil d’observation adapté pour renforcer les politiques régionales de santé et pour mener des actions de prévention et d’information au plus près des comportements des populations concernées.

Pas de quoi crier "cocorico !" en Languedoc-Roussillon, puisque la région est championne de France en consommation d'alcool, de tabac et de drogue. "Le Languedoc-Roussillon est la région en France dans laquelle on note le plus grand nombre de fumeurs avec 35% de la population, contre 29% pour la France entière. De même pour le cannabis, elle arrive en tête des régions les plus concernées aussi bien pour l’expérimentation (+ 9 points par rapport à la moyenne nationale) que pour l’usage actuel (+ 3 points par rapport à la moyenne nationale). Pour l’alcool, la région est celle qui compte le plus de buveurs quotidiens, et se distingue également par des niveaux d’ivresses plus élevés" peut-on lire dans le communiqué de presse de l'Inpes. 

L'alcool

Que ce soit pour la consommation d'alcool quotidienne ou dite à "risque chronique", (plus de 21 verres par semaine chez les hommes et 14 verres par semaine chez les femmes, ou 6 verres en une seule occasion au moins une fois par semaine), le Languedoc-Roussillon lève le coude avec une facilité déconcertante. Pour les ivresse dans l'année, les consommateurs âgés de 15 à 75 ans, ont là encore progressé passant de 6,3% en 2005 à 10,1% en 2010 pour une moyenne nationale de 8,1% en 2010. Les fêtes votives ne sont certainement pas étrangères à ce phénomène. 

Le tabac

En 2010, près de trois Français sur dix (29%) sont des fumeurs quotidiens. Ce chiffre est en augmentation de 2 points par rapport à 2005. Au niveau régional, l’augmentation est significative en Basse-Normandie (+ 9 points), en Franche-Comté (+ 6 points) et dans le Languedoc-Roussillon (+ 4 points). Les régions significativement moins concernées par le tabagisme sont l’Alsace avec 25% de fumeurs quotidiens, suivie par les Pays-de-la-Loire (26%), Rhône-Alpes (26%) et l’Ile-de-France (27%). A l’inverse, les régions Languedoc-Roussillon (35%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (33%) et Aquitaine (32%) sont celles où la proportion de fumeurs quotidiens est la plus élevée.

Les drogues illicites

La région n'est pas épargnée par les drogues. Elle fait même partie des trois régions qui apparaissaient comme étant sur-consommatrices de cannabis en 2005 le demeurent en 2010 : Languedoc-Roussillon (11,5%), Provence-Alpes-Côte-D’azur (10%) et Ile-de-France (10%). Le Languedoc-Roussillon diversifie ses expérimentations puisque les consommateurs sont aussi adeptes du poppers (7,8%), de la cocaïne (7,6%), des champignons hallucinogènes (3,7%) ou encore de l'ecstasy (4,4%).

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité