Insolite

NÎMES. Un méli-mélo d’arts pour réveiller la ville

Ce dimanche 17 novembre dans les locaux de l'association culturelle La Cotellita à Nîmes. Photo DR/S.Ma
Ce dimanche 17 novembre dans les locaux de l'association culturelle La Cotellita à Nîmes. Photo DR/S.Ma
Ce dimanche 17 novembre dans les locaux de l'association culturelle La Coletilla à Nîmes. Photo DR/S.Ma

Un méli-mélo d'arts pour réveiller la ville. L'association Tôt ou tard a été créée au mois d'avril 2013 pour apporter une touche d'originalité dans le milieu culturel de la ville de Nîmes. Sans prétention, le groupe associatif d'une vingtaine de membres, s'est fixé l'objectif d'organiser 4 événements par an. Des événements à connotation culturelle où tous les arts se mélangent de la photographie à la peinture, du rap à la poésie, des lectures de textes, à la chanson, jusqu'au beat-box. "Tout le monde a sa place, affirment Véronique Rodriguez et Jean-Michel Bourdoiseau, présidente et trésorier de l'association. Connus ou non, les artistes se retrouvent sur la scène pendant 30 minutes et ils ont carte blanche." Et c'est ainsi que s'est déroulé ce samedi 16 et dimanche 17 novembre, la deuxième édition de Tôt ou tard (la première a eu lieu le week-end du 29 et 30 juin dernier), dans les locaux de l'association La Coletilla, rue Ruffi.

Samedi et dimanche et non vendredi et samedi. Cette journée du dimanche a été choisie volontairement par l'association. "Parce que le dimanche à Nîmes, il ne se passe pas grand chose, surtout le soir." Ce dimanche 17 novembre, en tous cas, a été et sera animé avec dès midi, MarimbAmélie pour le côté chanson, puis à 13 heures Laurence Mornand à la lecture extrait de "Pour que nos vies aient l'air d'un film parfait" de Carole Fives. A 14 heures, le groupe Neznets a assuré une improvisation. Ensuite, le rendez-vous est donné en fin de journée avec Daniel Saintlary (lecture de textes), puis Dust Project (Heavy Indie), Kikou et ses poèmes et poésies en tout genre et enfin Chris Gonzalez. Le programme est alléchant et a su attirer la curiosité de plusieurs amateurs d'art sous toutes ses formes.

La promesse d'un beau succès et la prochaine édition de ce week-end est déjà en préparation. "Grâce à notre réseau et aux rencontres que nous faisons, nous avons pas mal d'artistes qui nous suivent dans cette aventure mais le problème ce sont les lieux pour nous accueillir" précise Véronique. Car chaque édition se déroule dans un lieu différent et si possible insolite. Le rêve de l'association, planté ce méli-mélo d'arts dans une boucherie...

Tout le programme en cliquant ici.

S.Ma

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité