Actualité générale.Actualités

LANGUEDOC-ROUSSILLON La Région poursuit sa mobilisation contre les violences faites aux femmes

12910_121_affiche-lutte-contre-violence-aux-femmes_2013

 

La Région est engagée depuis 2004 dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Son périmètre d'action s'est accru avec la création d’une commission consacrée aux Droits des femmes en juillet 2011. De nombreuses associations bénéficient du soutien de la Région, à l’image des Centres d'Information des Droits des Femmes et de la Famille (CIDFF), de l’Apex, ou encore de Via Femina.

A l’approche de la Journée nationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Région poursuit activement sa mobilisation dans ce combat, avec 3 nouveaux rendez-vous :

- hier, vendredi 22 novembre, une bâche a été déployée symboliquement sur la façade de l’Hôtel de Région, témoignant de l’implication de la Région dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Le sujet a également était abordé lors de la session plénière prévue ce même jour.

- le mercredi 27 novembre, trois nouvelles associations, ainsi qu’une entreprise s'engageront en signant à l’Hôtel de Région la Charte régionale contre les violences faites aux femmes : le Centre Elisabeth Bouissonnade, le Zonta Club de Béziers, le Planning familial et BRL. Pour rappel, cette Charte a été adoptée le 23 novembre 2012 et rappelle trois axes d'interventions prioritaires : la sensibilisation et la prévention, l'accompagnement, ainsi que l'insertion professionnelle des femmes victimes de violences. Elle avait déjà été signée par l'Union Régionale des Centres d'Information aux Droits des Femmes et de la Famille (URCIDFF).

- dans les mois qui viennent, la Région mettra en place, avec le soutien du gouvernement, le 1er Observatoire régional contre les violences faites aux femmes. Un comité de pilotage se réunira le 12 décembre prochain. Destiné dans un premier temps à constituer et définir l’organisation et la mise en place de l’Observatoire, ce comité sera constitué de représentants des acteurs concernés : collectivités territoriales, justice, police, associations, professionnels de santé, etc.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “LANGUEDOC-ROUSSILLON La Région poursuit sa mobilisation contre les violences faites aux femmes”

  1. Bonjour Madame,

    J’ai appris par le réseau «internet » de la création d’un observatoire des violences faites aux femmes en Languedoc-Rousssillon.

    LA MIDLECA a élaboré un plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017 qui a été adopté par le Premier ministre le 19 septembre 2013, il est complété par un plan d’actions 2013-2015. Des actions préconisées par le Plan gouvernemental pour prévenir et prendre en charge les conduites addictives des usagères de drogue en lien avec la problématique des violences ont été inscrites.

    Le Plan gouvernemental privilégie trois démarche :

    1/ fonder, chaque fois que possible, l’action publique sur des données scientifiquement validées, plutôt que sur des postulats idéologiques et ce, à tous les niveaux d’intervention : prévention, accompagnement et soins, réduction des risques ;

    2/ renforcer la sécurité, la tranquillité et la santé publiques en luttant contre les trafics et contre toutes les formes de délinquance liées aux consommations de substances psychoactives dont, évidemment, les violences contre les personnes ;

    3/ Enfin, développer des approches populationnelles adaptées à la situation de différents segments de population par rapport à la problématique des addictions : c’est ainsi que le Plan prévoit des actions spécifiques en direction des jeunes, des personnes les plus éloignées des dispositifs de prise en charge et des femmes, en particulier les femmes enceintes et celles présentant des conduites addictives.

    Il s’agit concrètement :

    • 1/ de mieux identifier l’implication de la consommation d’alcool et de drogues dans les faits d’atteinte à l’intégrité physique des personnes, et notamment les violences intrafamiliales ;

    • 2/ de sensibiliser les différents corps professionnels concernés (policiers, gendarmes, magistrats, professionnels de santé, assistantes sociales, éducateurs,….) à la place de l’alcool dans la survenue et la répétition des violences intrafamiliales ;

    • 3/ de promouvoir les aides au logement durable pour assurer un lieu de résidence stable aux usagers de drogue ; ce dispositif doit notamment profiter aux femmes usagères de drogues qui sont victimes de violences. A ce titre, un partenariat avec les acteurs de l’insertion par le logement va être développé à l’initiative de la MILDECA.
    S’agissant des femmes enceintes, le Plan gouvernemental préconise un ensemble de mesures complémentaires :

    • 1/ Sur le versant de l’information, il s’agit d’actualiser les messages sanitaires préconisant l’absence de consommation d’alcool, de tabac et de cannabis par les femmes enceintes (pictogrammes alcool/ tabac femmes enceintes) ;

    • 2/ Sur le versant de la formation, il s’agit de renforcer la formation des professionnels de santé en contact avec les femmes enceintes afin qu’ils soient à même de repérer les conduites addictives et de les prendre en charge de façon précoce ;

    • 3/ Sur le versant de la prévention, il s’agit d’élaborer un programme de prévention et de prise en charge des troubles liés à l’alcoolisation fœtale puis à en conduire l’expérimentation dans une ou deux régions tests ;

    • 4/ Sur le versant de l’accompagnement enfin, la MILDECA veut créer, dans deux métropoles régionales, deux nouveaux dispositifs résidentiels pouvant accompagner des femmes avec enfants suivant un traitement en CSAPA.

    Sur un plan plus général, le Plan gouvernemental prévoit la nécessaire adaptation des dispositifs de réduction des risques aux réalités des consommations féminines à travers la mise en place de plages horaires dédiées et le développement d’activités soutenant le lien social et l’estime de soi, et assurant la promotion globale de la santé.

    Sur la question clé de l’accompagnement des femmes en situations à risque (vulnérabilité à des conduites addictives, exposition à des violences,…) des initiatives innovantes venant du terrain seront encouragées et soutenues par la MILDECA. Ce soutien, à la fois financier et méthodologique, contribuera à faire connaître les bonnes pratiques, à permettre leur recensement, leur valorisation et leur diffusion le plus largement possible.

    Au-delà de ces mesures déployées à l’attention spécifique des consommatrices de drogue ou d’alcool, l’ambition du Plan gouvernemental réside aussi dans la refondation d’un dispositif de prévention dont il est attendu qu’il donne à tous – filles et garçons, mères et pères – les clés pour développer individuellement et collectivement des comportements responsables face aux conduites addictives.

    Il vise notamment à mobiliser l’ensemble des acteurs publics et associatifs au premier rang desquels les élus et les principaux responsables des collectivités territoriales pour qu’avec leur concours la MILDECA puisse déployer une politique publique lisible, cohérente et efficace.

    Si vous le souhaitez nous pourrions organiser une rencontre entre vos services et la MILDECA afin de discuter de l’aide que nous pourrions vous apporter.

    Je reste à votre disposition,

    Béatrice COEURJOLY

    Béatrice COEURJOLY
    Chargée du dossier prévention des violences envers les femmes et des conduites addictives
    MISSION INTERMINISTERIELLE DE LUTTE CONTRE LES DROGUES ET LES CONDUITES ADDICITIVES-MILDECA
    PREMIER MINISTRE
    35, rue Saint Dominique 75007 PARIS – tél. 01 42 75 69 96

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité