Actualité générale.ActualitésPersonnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

CONSEIL GÉNÉRAL. Budget : Polémique autour du report du débat d’orientation budgétaire

D.R/
Le président PS du CG, Damien Alary et Laurent Burgoa, président du groupe d'opposition au CG. D.R/

Fixée au 19 décembre, la date du débat chargé de définir les grandes lignes du budget 2014 du CG a été reportée sine die par Damien Alary… De quoi déclencher les acides critiques de l'opposition. 

Laurent Burgoa et Thierry Procida sortent de nouveau les armes ! Ce matin, alors que le soleil gardois faisait briller ses premiers rayons, les rédactions ont reçu un nouveau communiqué des conseillers généraux d'opposition. Son objet : le report du débat d'orientation budgétaire. Initialement prévu le 19 décembre, il a pour objectif de fixer les grandes lignes du prochain budget. "Voilà une nouvelle preuve de la gestion approximative de la majorité de gauche. Le DOB (Débat d'Orientation Budgétaire) a été reporté à une date inconnue. De plus, le président Alary (PS) n'a même pas eu la courtoisie républicaine d'en faire part officiellement aux conseillers généraux", vilipende Laurent Burgoa.

Droits de mutation. En visite ce matin à Fisq le Vic, où le département venait apporter une bonne nouvelle aux agriculteurs, Damien Alary a réagit : "Encore une fois, Mr Burgoa inonde de communiqués sans savoir de quoi il s'agit. Je suis encore président du conseil général et j'ai le droit de reporter le DOB. D'ailleurs, je lui en ai déjà parlé".

Quant aux raisons qui ont poussées le président de la collectivité à reporter le débat : "Je ne connais pas les derniers éléments de la loi des finances publiques et le taux des droits de mutation. (…) On ne va pas faire les choses dans la précipitation", explique le président. Les droits de mutation ou taxe sur la vente de biens immobiliers constituent une partie des recettes du conseil général. De son côté Laurent Burgoa assure : "le président nous a effectivement parlé des droits de mutation. Mais il nous a dit qu'il attendait une décision de ses amis socialistes au gouvernement pour que le taux, actuellement fixé à 0,35% soit augmenté. Ce qui entrainerait une augmentation des impôts. Mr Alary voulait alors se cacher derrière une décision de l'Etat pour dire que ce n'était pas lui le responsable de cette augmentation ".

Reste qu'au milieu des plaidoyers de chacun perdure une réalité : les dépenses du conseil général en matière sociale (soit 600 millions d'euros sur les 900 millions total du budget), ont augmenté. Le budget 2014 sera délicat : "Nous avons 1.500 RSA supplémentaires, soit 7,5 millions de plus, ce qui nous a déjà valu des décisions modificatives. Le budget 2014 m'inquiète et celui de 2015 sera encore plus difficile", avoue Damien Alary.

"Cette augmentation des dépenses est due à la politique du gouvernement qui est un échec en la matière", rétorque Laurent Burgoa. "C'est faux ! Ce n'est pas de la faute de  ce gouvernement. Il y a un décalage de deux ans avec Pôle emploi", conclut le président du CG. Pour l'instant on ignore la date du DOB et du budget. La seule certitude : La date butoir du vote du budget est fixée au le 31 mars 2014 qui, ô coïncidence cette année, correspond aux prochaines municipales. L'actualité politique risque d'être chargée !

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité