A la unePersonnalités.Santé.Société

FAIT DU JOUR Pour la recherche, la belle ascension du kiné nîmois vers le sommet de l’Aconcagua

Christophe Augier, à gauche et Pascal Siedel
Christophe Augier, à gauche et Pascal Siedel

Christophe Augier, kinésithérapeute nîmois, n’est pas du genre à rester enfermé dans son cabinet, cloîtré en quatre murs, à attendre ses patients. Spécialisé en rééducation cardiaque et respiratoire, l’homme aime les défis. Ce dimanche, le 12 janvier, il va quitter la cité des Antonins pour rejoindre l’Argentine où l’attend l’Aconcagua, un mont de 6 962 mètres, l’un des plus hauts sommets au monde situé entre l’Argentine et le Chili. Passionné par la montagne, l’homme entend bien grimper - en quatre semaines environ - au sommet en compagnie de deux amis, deux têtes brûlées comme lui : Pascal Siedel, opticien et alpiniste, et Marc Batard, guide de l’expédition qui détient le record mondial de l’ascension de l’Everest en moins de 24h et sans assistance respiratoire. Oui, Christophe Augier sait s’entourer.

Marc Batard
Marc Batard

Mais le petit groupe ne part pas en Argentine pour établir un nouveau record. Si le kiné nîmois et ses deux acolytes se donnent autant de mal, cherchent des sponsors à gauche (et à droite aussi), c’est pour faire avancer la recherche médicale dans le domaine des maladies respiratoires. C’est pour cette raison que Christophe Augier a créé l’association LO2LAVIE qui promeut la télésurveillance et la télémédecine en milieu extrême. Pour cette raison aussi que les trois hommes vont être équipés de capteurs à la pointe de la technologie. « A cette altitude, on va se mettre dans les mêmes conditions que les personnes qui souffrent d’insuffisance respiratoire, explique le kiné. Avec les données recueillies, on pourra voir comment le corps réagit et évolue en fonction de l’altitude »

Chacun des faits et gestes des trois alpinistes sera donc retransmis en temps réel vers la société nîmoise Bodysens qui pourra localiser les sportifs, connaître leurs températures, leurs pouls… « On transmettra les informations au professeur Préfaut qui analysera ces données », explique Denis Coulon, le président de Bodysens. L’autre particularité de cette belle aventure, c’est que le grand public pourra à tout moment se rendre sur le site Internet créé pour l’occasion par Luc Lambert, gérant nîmois de la société ID Alizés. On y trouvera les photos et vidéos des trois courageux qui, n’en doutons pas, se donneront à fond pour lutter contre la BPCO – Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive – qui sera la troisième cause de mortalité en France en 2020.

montagne

Et comme si l’Aconcagua ne suffisait pas aux trois alpinistes, ils projettent de s’attaquer à l’Everest en mai 2015. Un nouveau défi. Toujours pour la bonne cause. Chapeau !

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité