Actualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

NÎMES 2014. Une « pagaille » écologique sur fond de remous nationaux

Le député EELV Christophe Cavard. D.R/C.M
Le député EELV Christophe Cavard. D.R/C.M

A Nîmes, le logo EELV est un précieux sésame dont beaucoup aimeraient en avoir l'exclusivité… La semaine dernière, Objectifgard (lire ici) vous faisait part de la vive protestation de Franck Medina, écologiste et n°8 sur la liste Front de Gauche de Sylvette Fayet. Vert de rage - forcement quand on est écolo-, l'orthophoniste de formation est resté sans voix lorsqu'il a vu le logo EELV sur un tract de Françoise Dumas, la candidate socialiste à la mairie de Nîmes. "Notre parti a décidé de faire l'union autour du Front de Gauche, comme l'a confirmé le conseil politique régional ", soutien Franck Medina.

A Nîmes, le logo EELV est un précieux sésame dont beaucoup aimerait en avoir l'exclusivité… D.R/
A Nîmes, le logo EELV est un précieux sésame dont beaucoup aimerait en avoir l'exclusivité… D.R/

De son côté, le député Christophe Cavard, rallié à Françoise Dumas, a bien failli en perdre son latin à l'écoute de ces déclarations : "nous avons contesté cette décision auprès du conseil statutaire qui a annulé l'élection du bureau régional et donc ses décisions. Mais comme nous sommes en pleines municipales, nous n'organiserons pas de nouvelles élections. (…) A Nîmes mais aussi dans d'autres villes, c'est la pagaille. La direction nationale laisse les différentes listes où l'on trouve des écologistes utiliser le logo EELV ". A qui a tort, qui a raison ? Si il y a une seule évidence à EELV, c'est au moins qu'on ne s'y ennuie pas !

Christophe Cavard a par ailleurs confirmé ce petit texto envoyé vendredi dernier par Emmanuel Cosse. L'actuelle secrétaire nationale a félicité le parlementaire gardois pour son maintien dans la liste Dumas, après que cette dernière ait choisi comme numéro 2 : le socialiste et chef de cabinet de Manuel Valls, Sébastien Gros. "Si Emmanuel Cosse est sur cette ligne, c'est qu'elle soigne ses parlementaires pour conserver le groupe écologiste à l'Assemblée nationale. Aujourd'hui, ils sont au nombre de 15, soit le nombre minimum pour avoir un groupe au Palais Bourbon", pense Franck Medina.

En toile de fond de toutes ces polémiques, deux courants au sein d'Europe Ecologie les Verts s'opposent. D'un côté ceux qui critiquent abondamment les décisions du gouvernement et qui préfèrent marquer leur différence, à l'instar de Franck Medina et de Sylvain Pastor, n°10 sur la liste du Front de Gauche. De l'autre, une ligne plus modérée qui, bien que déplorant certaines décisions du gouvernent, continuent de faire alliance avec le PS pour changer les choses de l'intérieur…

"Mais vous savez, d'autres sont toujours opposés à l'union d'Europe Ecologie et les Verts", ajoute même Christophe Cavard. Malgré leur petit nombre, environ 150 adhérents sur Nîmes, les écologistes savent faire du bruit. Mais gare aux apparences : "il y a un vrai potentiel électoral écologiste sur le territoire. Lors des élections cantonales, des candidats écologistes ont battu des socialistes", glisse fièrement Christophe Cavard. Et les batailles entre les différents candidats nîmois pour savoir qui est le plus vert d'entre eux ne peuvent que confirmer les dires du député...

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité