Actualités Gard.

ST-MARTIN-DE-VALGALGUES. Exposition : la soie au fil du temps

Des robes d'arlésiennes en soie du début du XIXe siècle. DR/EL
Des robes d'arlésiennes en soie du début du XIXe siècle. DR/EL

L'association des Ateliers créa déco organisait ce week-end une 11e exposition toute en finesse, "Au fil de la soie...", afin de faire connaître au grand public la soie dans tous ses états et à différentes époques. Tous les vêtements et accessoires présentés étant issus de collections uniques.

Des pochettes en velours de soie, une robe de prêtre cousue de fil d'or, des chapeaux, une exposition revisitait l'univers de la soie ce week-end dans une ambiance décontractée. "Pour notre 11e exposition, nous avons opté pour le thème de la soie, incontournable dans la région, puisque ce textile sut longtemps un gagne-pain dans les Cévennes", annonce Annie Foulquier, présidente de l'association Ateliers créa déco à St Martin de Valgalgues. Des centaines d'objets étaient donc présentés pour les néophytes et les avertis qui souhaitaient découvrir des pièces de qualité, d'hier à aujourd'hui. "Il est vrai que la couture en général a une image vieillotte mais nous proposons aussi des accessoires modernes et même à la mode tels que des châles en soie haute-couture et des cravates en soie".

L'objet le plus marquant : la robe d'arlésienne, que l'on retrouve dans différentes couleurs et motifs. Elles ont été fournies par Nelly Duret, collectionneuse originaire de Provence et résidant à St-Jean-du-Gard. La plus ancienne date de la fin du XVIIIe siècle et était portée par une bourgeoise (robe mauve, voir photo ci-dessus). "Onéreuse, la soie a toujours été portée par des gens d'un certain rang", précise Annie Foulquier qui a également apporté des vêtements de grande qualité, issus de sa collection personnelle. "J'achète ça et là des pièces que je trouve le plus souvent au hasard, dans des puces et des brocantes", ajoute-t-elle tout en désignant un manteau d'enfant en soie et dentelle dont elle ignore l'époque.

Annie Foulquier collectionne des pièces de tissu anciennes depuis 15 ans. DR/EL
Annie Foulquier collectionne des pièces de tissu anciennes depuis 15 ans. DR/EL

Un peu plus loin sur les présentoirs, un autre accessoire retient notre attention, une coiffe noire de mariage alsacien qui date du début du siècle. "A une époque, le noir était fréquent pour les mariages, surtout chez ceux n'ayant pas beaucoup de moyens. Ils pouvaient réutiliser leur robe toute leur vie pour porter le deuil", assure la présidente de l'association.

Une coiffe noire de mariage en dentelle et en soie. DR/EL
Une coiffe noire de mariage en dentelle et en soie. DR/EL

Enfin, des bas en soie issus de la collection d'Annie ornent également le tableau, avec d'autres sous-vêtements. Ces pièces, sur lesquels les initiales du propriétaire ont été poinçonnées, ont été fabriqués à Ganges, berceau des bas de soie au début du xxe siècle.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité