A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Les artistes cévenols s’exposent dans la grotte de Trabuc

L'exposition sur le thème "Fleurs" est visible jusqu'au 4 juillet. Photo DR/E.B.
L'exposition sur le thème "Fleurs" est visible jusqu'au 4 juillet. Photo DR/E.B.
L'exposition sur le thème "Fleurs" est visible jusqu'au 4 juillet. Photo DR/E.B.

Découvrir une exposition dans une grotte, ce n'est pas chose courante. Et pourtant, depuis quelques années, la grotte de Trabuc à Mialet a choisi d'intégrer l'art au cœur de son site. Pour cette nouvelle édition - qui se déroule du 24 avril au 4 juillet - les fleurs sont à l'honneur.

Nichée dans la vallée des camisards, au nord d'Anduze, la grotte de Trabuc est un site touristique incontournable. Chaque année, ce sont 70 000 visiteurs qui s'engouffrent dans ce monde souterrain à la découverte de ses multiples cascades et de ses couleurs féériques. C'est dans ce cadre grandiose que les artistes des vallées cévenoles expriment leur talent.

L'histoire a commencé en 2010, lorsque l'association Planète terre célébrait les 400 ans des vases d'Anduze à l'occasion de son traditionnel festival de la céramique. Emmanuel Drappier, responsable du site de Trabuc, propose aux organisateurs de la manifestation de réaliser une exposition de céramique au sein de la grotte. Chose dite, chose faite. Les artistes locaux créent différentes œuvres, exposées pendant une période donnée. "Le but était de partager un moment privilégié avec les artistes, dans un cadre unique. C'était aussi une façon de proposer un regard nouveau sur la grotte, quelque chose qui sort de l'ordinaire et les visiteurs étaient agréablement surpris" explique Emmanuel Drappier, qui décide alors de renouveler l'expérience.

Susciter l'ouverture d'esprit

Ainsi, l'année suivante, l'exposition est élargie à d'autre corps de métiers, sans thème imposé. En 2013, le responsable du site propose aux artistes de travailler autour d'une couleur, le rouge, "pour mettre en valeur les tons argileux de la grotte". Cette année, c'est au tour des fleurs de s'illustrer dans la caverne.

Photo DR/E.B.
Photo DR/E.B.

Une quinzaine d'artistes bénévoles ont joué le jeu et confectionné toutes sortes d'objets, accrochés ça et là dans les recoins de la grotte ou flottant sur ses eaux turquoises. Poétique, cette nouvelle exposition se veut sobre, de façon à ne pas dénaturer le site. Seule la salle du lac de minuit, par son immensité, reste vierge. "L'idée est de susciter l'ouverture d'esprit chez les visiteurs. Chacun décide ensuite de voir ce qu'il a envie de voir. La grotte ne doit pas être qu'un lieu touristique, mais aussi un lieu de rencontres et d'échanges" commente Emmanuel Drappier.

Les 100 000 soldats. Photo DR/E.B.
Les 100 000 soldats. Photo DR/E.B.

Une grotte unique au monde

Si la grotte de Trabuc revêt ce caractère exceptionnel, c'est avant tout grâce aux 60 millions d'années qui l'ont façonnée ainsi. Connue depuis la nuit des temps "et 12 fois plus vieille que l'apparition de l'homme sur terre" d'après Emmanuel Drappier, elle aurait servit de cache aux Camisards durant les guerres de religion. Des brigands de grand chemin en firent également leur repaire. En 1945, le spéléologue français Georges Vaucher découvre de nouvelles galeries, dont les parties fréquentées aujourd'hui et le mystère des "100 000 soldats". Ce phénomène encore inexpliqué aujourd'hui est représenté par "de minuscules concrétions verticales qui font penser à une armée de soldats bloquée par la muraille de Chine et dont on ne connaît pas le système de croissance. C'est unique au monde" indique Emmanuel Drappier.

La grotte de Trabuc est ouverte tous les jours, du premier jour des vacances de février au 11 novembre. La visite, d'une durée d'une heure, est commentée par un spéléologue. Renseignements au 04 66 85 03 28/04 68 26 14 20.

Photo DR/E.B.
Photo DR/E.B.

Elodie Boschet

 

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité