Personnalités.Société

HOMMAGE L’historien Gardois Maurice Agulhon est décédé ce vendredi 30 mai 2014

DR
DR

L'historien français Maurice Agulhon, professeur au Collège de France, est décédé ce vendredi 30 mai 2014 à l'âge de 87 ans selon un communiqué diffusé par le ministère de l'Éducation nationale.

Maurice Agulhon, né le 20 décembre 1926 à Uzès, était un historien français, spécialiste de l'histoire contemporaine de la France des xixe et xxe siècles et professeur au Collège de France de 1986 à 1997. Bien que ses premiers travaux portent sur la Révolution de 1848 en Provence, Maurice Agulhon devient au fil du temps l'un des plus grands spécialiste des institutions de la République et de la symbolique du pouvoir républicain. Il fut aussi un citoyen politiquement engagé à gauche, notamment dans un premier temps auprès du Parti communiste français.

Voici le communiqué du ministère :

"C'est avec une immense tristesse que Benoît Hamon et Geneviève Fioraso ont appris la mort de Maurice Agulhon, grand historien de la République. Avec lui, c'est une figure majeure de la pensée historique française qui s'éteint.

Maurice Agulhon a contribué à renouveler tout à la fois l'histoire politique, l'histoire sociale et l'histoire culturelle des XIXe et XXe siècles, en posant des questions d'une grande nouveauté, puisées pour certaines dans l'ethnologie.

Il était l'un des grands historiens français contemporains et un des plus grands connaisseurs des institutions de la République. Il a imaginé l'histoire politique des représentations, comme l'illustre son œuvre magistrale en trois ouvrages consacrée à la symbolique de Marianne.

Homme de la Provence dont il avait gardé l'accent, il a été professeur à l'université d'Aix en Provence, avant de rejoindre la Sorbonne puis le collège de France. Soucieux de la transmission des savoirs, Maurice Agulhon avait légué sa bibliothèque personnelle à l'université d'Avignon.

Ses recherches sur les cinq Républiques l'ont amené à produire l'un des plus beaux ouvrages sur de Gaulle, soulignant l'inscription de cet illustre personnage dans la symbolique et la mythologie républicaine.

Son œuvre est également marquée par son engagement, d'abord auprès du parti communiste et à gauche tout au long de sa vie comme l'illustre l'un de ses derniers livres Histoire et politique à gauche.

Benoît Hamon et Geneviève Fioraso tiennent à saluer "le parcours exemplaire de ce grand intellectuel, homme engagé, fervent défenseur de la République".

Ils expriment toute leur sympathie à sa famille ainsi qu'à ses proches et ses collègues universitaires."

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité