Actualités

LA GRAND’COMBE. Le premier festival de la jeunesse affiche ses ambitions

zaho 2
DR

Forte du succès du concert de Psy 4 de la Rime en 2013 qui avait accueilli 3000 spectateurs malgré la pluie, la mairie de la Grand'Combe organise cette année, par l'intermédiaire de l'association Musique Formation Kulture, le 1er festival de la jeunesse dédié à la musique et à la danse. Avec la chanteuse Zaho en tête d'affiche.

Au théâtre de la Verdure, la ville attend cette année entre 3000 et 10000 personnes le 14 juin prochain à la Grand'Combe pour son premier festival de la jeunesse qui débutera à 16h par des animations pour enfants. S'en suivront des groupes de musiques locaux, dont Lisa Marie, lauréate d'Alès star et de l'école des fans Gulli, une grosse surprise du rap national, et Zaho, à 21h30. "La soirée ira crescendo si le beau temps est avec nous!", espère Maalou Azzedine, président de Musique Formation Kulture (MFK), chargée de l'organisation du festival.

Un événement qui marque la confiance de la ville dans cette association qui a réussi son pari l'an dernier. "En dépit de la pluie et des rumeurs qui courraient sur la sécurité, le concert de rap de l'an dernier s'est très bien déroulé, c'était beau, il fallait le développer", assure Maalou. Cette année donc, la journée débutera dans l'après-midi dans un espace plus vaste et accueillera plusieurs stars de musiques actuelles. "Nous sommes fiers d'avoir Zaho, qui a reçu plusieurs récompenses aux NRJ Music Awards. Chacune de ses chansons et de ses featurings sont des tubes. Et ça sera gratuit", rappelle le président de l'association qui souhaite développer ce festival sur plusieurs jours dans les années à venir. "Cette année déjà, nous mobilisons 50 jeunes bénévoles sur la journée contre 35 en 2013".

Maalou Azzedine, président de MFK, Aziza Bendjaoui, conseillère municipale aux animations jeunesse et Joseph Perez, 1er adjoint au maire de La Grand'Combe. DR/EL
De gauche à droite, Maalou Azzedine, président de MFK, Aziza Bendjaoui, conseillère municipale aux animations jeunesse, et Joseph Perez, 1er adjoint au maire de La Grand'Combe. DR/EL

Cette manifestation libre d'accès à tous a tout de même un coût que la mairie assume volontiers même si elle refuse de donner des chiffres. "Il est vrai que l'investissement financier est important pour la ville, surtout pour les stars montantes. Mais c'est important. Il faut rayer cette idée que la Grand'Combe est une cité noire. Elle ne l'est pas. Et la culture est un outil que nous mettons en avant depuis des années pour changer cette image", précise Joseph Perez, 1er adjoint au maire.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité