Actualités Gard.Autres sports

ALÈS Quand les Italiennes font les yeux doux aux Cévennes

Une Alfa Roméro décapotable des années 70. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Une Alfa Roméo décapotable des années 70. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Pendant deux jours, le Pôle mécanique d'Alès accueille pour la première fois un événement complet dédié aux voitures italiennes.  Organisé par des passionnés venant de Marseille, le festival a rassemblé hier entre 600 et 700 visiteurs.

Depuis hier et jusqu'à ce soir, le Pôle mécanique d'Alès vit aux couleurs de l'Italie. Autobianchi, Abarth, Alfa Roméo, Lancia, mais aussi Ferrari, Lamborghini, Maserati ou Pagani, toutes les marques et toutes les époques sont représentées à travers plus de 250 autos exposées par 7 clubs français. Le plus de ce rassemblement unique dans le sud de l'Europe : les balades en voiture italienne sur les routes cévenoles. "On se fait plaisir, et notre objectif est de partager notre passion", explique Cédric Benoit, vice-président de Italégends et du club Scuderia Lancia Intégrale, installé à Marseille.

Les Abarth des années 50 séduisent de nombreux visiteurs. Eloïse Levesque/Objectif Gard.
Les Abarth des années 50 séduisent de nombreux visiteurs. Eloïse Levesque/Objectif Gard.

"Les Italiennes ont plus de couleurs, plus de charme. On a l'impression qu'elles vivent. Elles ont des défauts - problèmes électriques sur certaines -, mais c'est ce qui fait leur charme", assure le jeune homme dont la mère est italienne, "je suis tombé dedans tout petit, ma passion est peut-être génétique!".

La section Ferrari. Eloïse Levesque/Objectif Gard
La section Ferrari. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Italégends a choisi Alès pour son emplacement stratégique dans la Méditerranée, pour son décor, et pour son prix abordable.

Les voitures de sport. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Les voitures de sport. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Après avoir accueilli plus de 600 visiteurs hier, l'organisateur espère rassembler autant de monde aujourd'hui, malgré le long week-end de Pentecôte et la féria de Nîmes, pour remettre ça l'an prochain.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité