Gardonnenque

CASTELNAU-VALENCE Claude Mazauric dédicace son ouvrage, ce vendredi 13 juin 2014

Couverture Les Poilus

 

A l’initiative de l’association Castelnau-Valence d’Hier et d’Aujourd’hui, Claude Mazauric viendra présenter et signer son livre intitulé : Destins : quatre frères originaires de Collorgues dans la grande guerre (1914 -1918) aux Editions de la Fenestrelle, ce vendredi 13 juin 2014 à 19h au foyer de Castelnau-Valence (Entrée libre).

Sous le terme de « destins », se trouve consigné dans ce livre le parcours militaire au cours de la Grande guerre (1914-1918), de quatre frères, deux couples de demi-frères en réalité, originaires de Collorgues. Ces quatre « poilus », les trois premiers ayant rejoint le Front dès l’été de 1914, le quatrième en 1916, ont à eux tous participé aux combats parmi les plus rudes et les plus meurtriers de la première guerre mondiale : sur le front de Lorraine puis de Champagne en 1914, en Flandre en 1915 pour les trois premiers mobilisés, à Verdun et à nouveau en Champagne en avril 1917 pour le quatrième, enfin en Orient en 1917-1918 pour le seul des quatre fantassins qui aura « fait » toute la guerre et en reviendra indemne après sa démobilisation, mais en 1919 seulement !

A travers l’évocation de leur mode de vie rural antérieur à la guerre, observé dans le cadre méridional de leur village typique des pays situés entre Rhône et Cévennes, on prendra conscience de l’étrangeté d’une guerre dont personne en 1913 ou 1914, ne mesurait à quel point elle serait longue et meurtrière.

Les données recueillies par l’auteur, historien de métier, grâce aux documents conservés dans les Archives publiques, relevées dans les souvenirs et les témoignages oraux, puisées dans diverses sources privées et dans les journaux de marche des régiments, aideront le lecteur à accompagner Lucien, Armand, Albin et Georges, sur les champs de bataille et dans les tranchées, dans les hôpitaux militaires et les lieux de convalescence et même au Stalag pour l’un d’entre eux. Puis, après le combat, une fois revenus à la vie civile dans la mesure où aucun d’entre eux n’a été tué, nous retrouverons nos quatre frères, plus ou moins meurtris mais inégalement désabusés, reprendre goût à la vie dans ce qu’on qualifiait naguère de « l’entre deux-guerres ».

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité