A la unePolitiquePolitique.

NÎMES Les collèges Condorcet et Diderot changent favorablement : le bel exemple d’une entente politique

Damien Alary au côté d'Armande Le Pellec Muller, le recteur, du directeur de l'établissement Diderot Pascal Besson et, à droite, du préfet Didier Martin
Damien Alary au côté d'Armande Le Pellec Muller, le recteur, du directeur de l'établissement Diderot Pascal Besson et, à droite, du préfet Didier Martin et de la députée Françoise Dumas

Ce jeudi 19 juin, les responsables politiques Gardois ont visité les collèges Condorcet et Diderot en vue d’organiser une réunion publique…

L’union fait la force. C’est par cette formule que l’on pourrait résumer l’entente - peu commune - entre le Conseil Général, la ville de Nîmes, Nîmes Métropole, la Préfecture et les services de l’Education Nationale. Ce jeudi, les principaux représentants de ces services (Damien Alary, Richard Tibérino et Laurent Burgoa, Yvan Lachaud, Didier Martin et Armande le Pellec Muller), ont visité les collèges nîmois Condorcet et Diderot en vue de préparer une réunion publique à la rentrée prochaine où il s’agira de faire le point sur un plan d’actions lancé en septembre 2012 par le Conseil Général.

Ayant constaté un faible niveau de formation des jeunes, un taux de chômage élevé et des résultats scolaires préoccupants, tous les partenaires, en concertation avec les élèves et les habitants, ont pris le problème à bras-le-corps et ont mis en œuvre un certains nombres d’actions pour favoriser la réussite des jeunes étudiants.

Au collège Condorcet, les politiques ont visité le pôle d’excellence consacré à l’art chorégraphique, la salle de musique et un mur d’escalade. A Diderot, le directeur de l’établissement Pascal Besson a passé près d’une heure à dévoiler les ateliers, la résidence permanente d’artistes, l’atelier de la forge ou le gymnase…  Au milieu de la visite, Damien Alary improvise un discours : « Je voudrais saluer la ville de Nîmes. Avec cette action, on réhabilite les collèges mais aussi les quartiers car nous touchons à l’éducation et à la jeunesse. J’aimerais aussi faire revenir des services publics comme la CAF ou monter un centre de formation dans les collèges », projette le président du Conseil Général qui a déjà investi 40 000 euros depuis octobre 2013 et vient d’injecter un million d’euros dans des travaux.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité