A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

LE FAIT DU JOUR Laudun-l’Ardoise conserve l’Etoile de Bessèges

Lors de l'Etoile de Bessèges, l'an dernier (Photo d'archives / Objectif Gard)
Lors de l'Etoile de Bessèges, l'an dernier (Photo d'archives / Objectif Gard)

Malgré le fait que l’agglo du Gard Rhodanien ait abandonné le financement de l’étape de la célèbre course cycliste, Laudun-l’Ardoise verra bien passer les cyclistes en février prochain.

Et pas n’importe comment : « La chose exceptionnelle est que la commune a le départ et l’arrivée, c’est du jamais vu » se félicite le maire Philippe Pécout. Le circuit définitif n’est pas encore connu, mais il est acté que les cyclistes feront une boucle de 150 kilomètres autour de Laudun le samedi 7 février prochain.

« Ça m’agaçait de laisser partir cette course »

Le fait de voir passer l’Etoile de Bessèges du côté du Gard rhodanien n’était pourtant pas gagné : l’agglo avait en effet annoncé au printemps dernier qu’elle arrêtait de verser sa subvention annuelle de 45 000 euros pour l’épreuve. En juin, le président de l’agglo Jean-Christian Rey nous indiquait que « la commission sport de l’agglo (avait) décidé à l’unanimité d’orienter sa position économique différemment et de faire une pause avec l’Etoile de Bessèges. Ils ont décidé d’aller vers la formation et la jeunesse. »

Une décision qui avait fait grincer quelques dents à l’époque. Pour autant Philippe Pécout affirme ne pas avoir « d’animosité envers l’agglo. Mais il m’était important de garder cette course avec laquelle Laudun a une histoire. Ça m’agaçait de voir partir cette course uniquement sur le bassin alésien. »

Le salut est venu de deux députés

Alors il a fallu trouver des financements pour arriver à 40 000 euros, la somme requise par les organisateurs. Si la commune « fera un effort financier à hauteur de 20 000 euros » dixit Philippe Pécout, le salut est venu de deux députés. En effet, les députés Patrice Prat et Fabrice Verdier ont versé 10 000 euros chacun de leur réserve parlementaire pour compléter. Pour le maire, c’est clair : « sans l’appui des députés, ça n’aurait pas été possible. »

De quoi garder sur le territoire « une manifestation très populaire, qui rapporte pour nos commerces, nos hôtels, nos restaurateurs » d’après le premier magistrat. Quid des prochaines éditions ? « Si on a la possibilité, tempère Philippe Pécout. Mais il faudra voir si nos budgets peuvent le supporter. »

Du côté du Gard Rhodanien, on se dit « satisfaits » que le territoire garde la course. Il y a de quoi : l’agglo vient de prouver que contrairement à ce qu’affirme le dicton, on peut avoir le beurre et l’argent du beurre…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité