A la uneSports Gard

TENNIS Circuit de Nîmes : la ville et le conseil général pas sur le même court

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Après la ville, le conseil général du Gard a distribué sa salve de récompenses à cinq petits tennismen pour leur ardente participation au deuxième circuit de tennis de Nîmes.

Généralement, les bisbilles politiques ne profitent pas à la population. Mais pas cette fois. La guéguerre entre la ville de Nîmes (UMP) et le conseil général (PS) fait le bonheur des jeunes et courageux participants de la deuxième édition du circuit de tennis de Nîmes. Explications : en fin d'après-midi, sur la terrasse du club de l'As Bas Rhône, le conseil général a récompensé cinq tennismen pour leur ardente participation au tournoi : Marine Venesi ; Nicolas Simon ; Rémy Deirolle ; Antoine Maraval et Timo Siptrott. Des prix, distribués qui plus est par Alain Portes, sélectionneur national de l'équipe de handball féminin et parrain de cette deuxième édition.

Cette cérémonie se déroule seulement quelques semaines après celle de la mairie de Nîmes, durant laquelle l'adjoint aux sports Julien Plantier a remis le symbole de la ville à Noé Mallet, 16 ans, qui a eu la chance d'être le 2 000ème inscrit. Pour sa deuxième édition,  le tournoi a réuni 2457 participants (+46%), venus des quatre coins de la France et du monde avec des joueurs marocains et chinois. Un beau succès qui n'aurait pas été possible sans le travail acharné des organisateurs, Michel Ramillon et Pascal Courtois, mais aussi sans l'investissement des pouvoirs publics, qui ont financé tous deux la manifestation sportive à hauteur de 4 000 euros. Pourtant, chacun préfère faire bande à part pour le bouquet final… Si les tennismen nous ont rappelé, ce soir, le vieil adage sportif "l'important ce n'est pas de gagner mais de participé", certains continuent d'être adepte du chacun pour soi.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité